Virgin Galactic décale encore ses vols commerciaux suborbitaux

0
47


Le tourisme spatial a de beaux jours devant lui et des millionnaires sont prêts à tenter l’aventure pour goûter à la micro-gravité et une vue incomparable du globe terrestre.

La firme Virgin Galactic a réussi un joli coup d’éclat l’an dernier avec un vol pré-commercial comptant à son bord le milliardaire Richard Branson, ce qui lui a permis par ailleurs de griller la politesse à Jeff Bezos, également engagé dans cette course avec sa firme Blue Origin.

Virgin Galactic VSS Unity

Après cet événement marquant, la firme a rouvert les réservations pour prendre place à bord du véhicule VSS Unity pour quelque 450 000 dollars.  Elle avait toutefois annoncé en fin d’année le report du lancement du service commercial au premier trimestre 2023 afin de terminer les modifications réalisées sur l’avion porteur VMS Eve chargé d’emmener la navette à haute altitude avant de lui laisser parcourir le reste du chemin jusqu’à près de 100 km d’altitude.

Les touristes spatiaux devront toutefois patienter puisqu’un nouveau report est annoncé : Virgin Galactic n’espère désormais plus assurer les premiers vols commerciaux avant le deuxième trimestre 2023.

Encore du pain sur la planche sur l’avion porteur

Les modifications sur le vaisseau mère prennent plus de temps que prévu, notamment pour le pylone rattachant le véhicule. Virgin Galactic peine également à recruter suffisamment sur son site de Mojave, en Californie, ce qui crée des délais dans l’accomplissement des tâches et révisions prévues.

Virgin Galactic SpaceShipTwo habitacle 02

Une partie de l’équipe travaillant sur VSS Imagine, la soeur de VSS Unity, a d’ailleurs été redéployée pour finaliser les travaux sur VMS Eve. La deuxième véhicule ne sera donc pas non plus prêt pour une exploitation mi-2023 et sa mise en service se voit reportée à fin 2023, voire début 2024.

Si Virgin Galactic dispose déjà de 800 réservations sur la première tranche de 1000 prévue, la firme compte bloquer une centaine des sièges restant pour les proposer à des chercheurs gouvernementaux et privés.

Par ailleurs, Virtuoso, promoteur des voyages spatiaux de Virgin Galactic, cherche à élargir la cible au-delà des passionnés d’espace en proposant le tourisme spatial comme une nouvelle activité de tourisme de luxe.

C’est que, de son côté, Blue Origin, la firme de Jeff Bezos, enchaîne déjà les vols commerciaux avec une trentaine de personnes ayant déjà goûté aux joies du vol suborbital, quand Virgin Galactic perd de l’argent et reste clouée au sol.



Source link

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com