Une mauricienne portée disparue depuis 30 ans en Iran : ses enfants font tout pour la retrouver

0
6480


Kavita Appadu, 38 ans, habitant Pamplemousses ainsi que son frère Matuschelah, 39 ans, nourrissent chacun cet espoir que leur mère Sonamathi Mayleadee, 58 ans, va se présenter devant leur porte.  Mais cette lueur d’espoir dure depuis voilà une trentaine d’année.

Sonamathi, une Mauricienne originaire de Baie-du-Tombeau, est portée disparue depuis 30 ans. Ses deux enfants Kavita et Matuschelah ont vu leur mère pour la dernière fois en 1989, le jour où elle a quitté l’île Maurice pour se rendre en Iran, où elle disait se rendre pour travailler pendant deux ans. « Nos parents étaient séparés et nous vivions en compagnie de notre mère à Vacoas. Elle travaillait à Baie-du-Tombeau comme machiniste dans une usine. J’avais 8 ans et mon frère 9 ans, ce n’est que le jour où nous l’avions accompagnée à l’aéroport qu’elle nous a dit qu’elle partait travailler en Iran pour deux ans, puis qu’elle allait revenir. Elle nous avait confié à son amie », raconte Kavita.

Mais Kavita et son frère décident de retourner vivre auprès de leur père Louis Colin Sylvio à Camp-de-Masque-Pavé où ils ont grandi. Comme tout enfant, ils attendent impatiemment les deux ans et le retour de leur mère. Mais les jours et les années s’écoulent sans le moindre signe de Sonamathi.  « En 1994, j’étais âgée d’environ 13 ans, un jour je me suis enfuie de la maison pour aller voir ma grand-mère maternelle à Baie-du-Tombeau et pour avoir des nouvelles de ma mère. Elle m’a aussi confié que ma mère n’a jamais pris contact avec elle. Mais tout de même elle m’a donné une adresse où devait se trouver ma mère en Iran », raconte Kavita.

Elle adresse donc une lettre à sa mère dans laquelle elle exprime ses sentiments et aussi que sa mère lui manque énormément, ainsi qu’à son frère. « Je lui avais dit dans la lettre de retourner à la maison, que nous l’attendions, et je lui demandais si elle allait bien en lui expliquant que nous souhaitions qu’elle soit à côté de nous, etc. », déclare-t-elle.

Mais la lettre est restée sans réponse jusqu’en 1996 où elle a reçu un courrier de sa mère dans lequel elle explique être en situation difficile en Iran. « Dan let la mo mama finn dir li pe pas boukou miser laba ena zour li pa ena manze li pe rest kot enn morisienn ki apel Marie Louise li dir li anvi retourn li pa pe kapav … », raconte Kavita.

Et c’est la seule lettre qu’elle a reçue malgré plusieurs lettres envoyées par la suite et elles sont toutes  restées sans réponse. Elle dit avoir déjà essayé de contacter les autorités locales et internationales il y a plusieurs années. Mais ses demandes sont restées elles aussi sans réponse. Il y a un mois, Kavita s’est à nouveau tournée vers le ministère des Affaires étrangères qui lui a promis de l’aider dans ses recherches. Elle lance aussi un appel au consulat de Maurice et à tous les Mauriciens qui habitent en Iran de l’aider à retrouver sa mère. « Nous gardons l’espoir que ma mère est toujours vivante et qu’un jour nous allons la retrouver. Aidez-nous à la retrouver ! » lance Kavita.



Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com