une fusillade dans un lycée du Tennessee fait plusieurs blessés

0
51


Des enquêteurs dépêchés au lycée de Knoxville, lundi 12 avril.

Une nouvelle fusillade dans un établissement scolaire obscurcit l’actualité américaine. Plusieurs personnes ont été touchées, lundi 12 avril, par des tirs dans un lycée de Knoxville, dans le Tennessee, a annoncé la police. « Les agents du département de police ont été dépêchés au lycée Austin-East Magnet après le signalement d’un homme probablement armé dans l’établissement », a annoncé la police sur Twittter.

« Des coups de feu ont été tirés alors qu’ils s’approchaient du suspect », a-t-elle détaillé, précisant qu’un policier avait été touché mais que ses jours n’étaient probablement pas en danger. La maire de la ville, Indya Kincannon, a abondé dans ce sens, assurant à la presse locale avoir échangé avec le policier touché qui « est conscient » et « reste positif ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi États-Unis : de nouvelles fusillades qui relancent le débat sur les armes à feu

« L’établissement a été sécurisé et les élèves qui n’étaient pas concernés par l’incident ont été confiés à leurs familles », a ajouté dans un tweet un responsable du district scolaire, Bob Thomas.

Un fléau récurrent aux Etats-Unis

Un homme est décédé sur place, tandis qu’un autre a été placé en détention « pour enquête plus approfondie », ajoutent les autorités. Elles ne précisent pas si la personne décédée fait partie des suspects.

Un site pour que les familles se retrouvent a été ouvert dans un stade de baseball adjacent au lycée, rapportent les autorités de cette ville de 180 000 habitants, dans le sud du pays.

Bill Lee, le gouverneur du Tennessee qui avait quelques jours plus tôt renforcé les droits des détenteurs d’armes dans son Etat, a déploré une situation « tragique et très difficile ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Face aux tueries de masse, Joe Biden s’attaque au marché des armes à feu

Les fusillades en milieu scolaire sont un fléau récurrent aux Etats-Unis depuis la tuerie de Columbine, dans le Colorado, en avril 1999. Dénonçant l’« épidémie » de la violence par armes à feu, le président Joe Biden a dévoilé la semaine dernière des mesures ciblées visant à limiter la prolifération de ces armes aux Etats-Unis.

Le Monde avec AFP



Source link

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com