Un soldat américain a été tué en Afghanistan

0
115


Ce quinzième décès depuis le début de l’année survient alors que les Etats-Unis et les talibans sont en pleine négociation au Qatar.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 19h26

Temps de Lecture 1 min.

Enterrement du soldat Michael Nance, tué en Afghanistan en août.
Enterrement du soldat Michael Nance, tué en Afghanistan en août. ASHLEE REZIN / « Chigago Sun-Times » / AP

La « guerre sans fin » continue entre les Etats-Unis et les talibans. Alors que Donald Trump cherche à négocier un accord avec le mouvement, un soldat américain a été tué « en opération » vendredi 30 août, a annoncé l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN). Deux commandos américains avaient également été tués « en opération » le 21 août.

Ce décès porte à au moins 15 le nombre de soldats américains tués depuis le début de l’année dans le pays, contre 12 en 2018, signe de l’intensification des opérations entre Etats-unis et talibans, alors que les négociations qu’ils mènent au Qatar sont entrées dans leur dernière ligne droite. Entre 13 000 et 14 000 militaires américains sont actuellement déployés en Afghanistan, où les Etats-Unis sont intervenus en 2001 pour traquer l’organisation djihadiste Al-Qaida, responsable des attentats du 11-Septembre, et déloger les talibans alors au pouvoir à Kaboul. Au plus fort des combats, en 2011, les forces américaines comptaient 98 000 soldats.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Afghanistan, la stratégie hésitante de Donald Trump

« Ramener les gars à la maison »

Désireux de mettre un terme « aux guerres sans fin » et de « ramener les gars à la maison », le président des Etats-Unis, Donald Trump, avait enjoint à son administration d’entamer il y a un an des pourparlers directs inédits avec les talibans, dont le neuvième cycle, qui se veut décisif, est actuellement en cours à Doha. Le président américain a annoncé jeudi qu’en cas d’accord, 8 600 soldats américains resteraient dans un premier temps en Afghanistan, sans toutefois détailler la « présence » qu’il souhaite maintenir sur le plus long terme.

Au cœur de l’accord négocié figure un retrait plus ou moins important des Américains, avec un calendrier à la clé, en échange de l’engagement des insurgés à faire en sorte que les territoires qu’ils contrôlent ne soient plus utilisés par Al-Qaida ou d’autres groupes « terroristes ».

Lire aussi Trump veut garder 8 600 soldats en Afghanistan après la signature d’un accord avec les talibans



Source link

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com