(Transport) UBIW : paiement d’allocation de Rs 1000 réclamé

0
14


Photo illustration

L’Union of Bus Industry Workers (UBIW) attend toujours l’allocation de Rs 1000 promise aux employés du transport. Cette somme devait permettre aux travailleurs d’être sur un pied d’égalité avec ceux couverts par le PRB. Le syndicat rejette par ailleurs, les allégations de fraude par les receveurs de la CNT et demande au management de s’expliquer à ce sujet. L’UBIW sollicite également Rose-Hill Transport pour qu’il respecte le Renumeration Order.

Selon Imzad Beeharry, président de l’UBIW, l’allocation de Rs 1000 aux employés du transport devait être payée à compter de septembre dernier. Cependant, tel n’a pas été le cas jusqu’ici. Cette somme est l’équivalent de l’avance accordée aux employés de la CNT couverts par le PRB. « L’UBIW a mené un long combat à ce sujet. Nous avons eu quatre rencontres avec le ministre du Transport, Alan Ganoo. Selon lui, il y a 6400 travailleurs du transport concernés par cette allocation. À notre niveau, nous avions demandé que cet argent soit ajouté sur notre salaire de base. »

Ce dernier souhaite que ce paiement, initialement prévu pour le mois de septembre, soit effectué. D’autant que les travailleurs de la CNT opérant sous le PRB ont déjà droit à cette allocation depuis le mois de janvier 2020. « Cet argent ne vient pas de la poche du patron mais du Bus Recovery Fund. » Cette somme, a-t-il ajouté, doit être versée sans condition et sans discrimination.

Salim Bacsoo, vice-président de l’UBIW, a, lui, parlé de la période difficile que traversent les travailleurs du transport, actuellement. Il se dit satisfait que l’actuel ministre du Transport soit ouvert au dialogue. « Dans le passé, il y a de grandes décisions qui ont été prises sans consultations. » Ce dernier a également évoqué les difficultés à la RHT et a demandé à la compagnie de respecter le Remuneration Order. « On nous a envoyé un accord collectif avec des conditions inférieures à ce qui est prévu dans le RO. Il n’est pas question que nous le signions. »
Pour sa part, Alain Kistnen, secrétaire du syndicat, s’est élevé contre les allégations faites dans un article de presse, à l’effet que les receveurs de la CNT puiseraient dans les recettes. « Il y a eu un porte-parole de la compagnie qui a dit que cette pratique remonte à longtemps. Si tel est le cas, qu’a fait la compagnie pendant tout ce temps? Nous demandons au management de s’expliquer à ce sujet. On ne peut mettre tous les receveurs dans le même panier. S’il y a des brebis galeuses, c’est à eux de prendre les dispositions nécessaires. Mais je suis convaincu que 99.9% des receveurs sont sincères.»
Il invite donc le ministre Ganoo à enquêter sur cette affaire et surtout à demander des comptes au responsable du Traffic Department. « S’ils ont des preuves, qu’ils fassent une déclaration à la police ! », dit-il.





Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com