[Société] Décapitation d’un enseignant : les professeurs de l’île réagissent

0
24


Suite à l’ignoble assassinat d’un professeur, décapité parce qu’il a simplement montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, les syndicats d’enseignants de La Réunion se montren

CGTR Educ’action, entre horreur, tristesse et colère 

“La CGTR Éduc’action tient, en tout premier lieu, à exprimer son soutien le plus profond aux proches de la victime mais aussi à ses collègues et  à ses élèves.

Pour la CGTR Éduc’action, c’est toute notre profession qui est endeuillée mais qui restera combative parce que l’École doit rester le lieu du vivre ensemble, de l’émancipation et doit former des citoyen.nes libres et éclairé·es. 

L’École ne pourra jamais, à elle seule, soigner les fractures d’une société minée par les inégalités sociales et les discriminations. 

 

Son rôle d’émancipation collective et individuelle ne pourra s’accomplir vraiment  qu’en travaillant à une réelle et profonde transformation de la société sur les bases de la justice sociale et d’une véritable égalité.

Sur le terrain, les enseignant.es, dans leur quotidien doivent redoubler d’ingéniosité pour enseigner l’éducation civique, la science et conserver leur liberté pédagogique. 

Un·e  enseignant·e doit pouvoir, dans son enseignement, aborder tous les sujets du programme sans avoir peur pour sa vie ou celle de ses proches. 

Pour l’heure, c’est  le temps du recueillement et de la retenue qui prime. La CGTR Éduc’action se tiendra aux côtés des collègues qui continueront d’accomplir leur mission avec dignité.” 

 


 

SNALC : “Que juste soit rendue à notre collègue 

C’est avec effroi que le SNALC a appris l’assassinat d’un professeur d’histoire-géographie du collège du Bois d’Aulne de Conflans Sainte-Honorine
 

D’après les premiers éléments évoqués, notre collègue aurait été tué car il aurait exercé son métier : enseigner. Nous sommes évidemment en attente d’informations fiables.

 Le SNALC adresse toutes ses condoléances à la famille de la victime. Nous suivrons bien entendu cette affaire et n’hésiterons pas à interpeller les autorités compétentes en fonction des éléments dont nous disposerons. Mais ce soir nous pleurons notre collègue et demandons que justice lui soit rendue.


 

UNSA : “Il va falloir un soutien fort de notre administration. 

Jean-François Rialhe, secrétaire général de l’UNSA : 

“Nous sommes comme tout le monde indignés par ce qui s’est passé. Les mots sont faibles, on est plus qu’indignés. Avant que ce professeur ne soit décapité, il avait subi des attaques malfaisantes sur les réseaux sociaux.

 

Les enfants, tout le monde doit accepter la liberté d’expression. Il va falloir un soutien fort de notre administration. La laïcité, on y est tous attachés. Il va falloir encore plus en parler dans les formations des jeunes professeurs. Il faut qu’on soit vigilant.” 

 



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com