Simulez le résultat de l’élection présidentielle américaine dans les 15 Etats stratégiques

0
19


Par

Publié aujourd’hui à 16h40

L’élection américaine est une élection indirecte, où chaque Etat, proportionnellement à sa population, attribue un nombre de grands électeurs qui vont ensuite désigner le président. Certains Etats, comme la Californie ou ceux de New York et de Washington, votent traditionnellement pour les candidats démocrates ; d’autres, comme le Tennessee, l’Idaho ou un certain nombre d’Etats du sud, préfèrent les candidats républicains. Dans ce jeu politique complexe, il est capital pour les candidats de repérer les Etats stratégiques capables de basculer dans un camp ou dans un autre afin d’y faire campagne : ce sont les Etats pivots, ou swing states.

Le Cook Political Report, publication non partisane qui fait référence en la matière, a identifié 15 Etats dans lesquels devrait se jouer l’élection. Le résultat est nettement plus prévisible dans les 35 restants, qui devraient donner 212 grands électeurs au démocrate Joe Biden, et 125 au président sortant Donald Trump, soit 337 grands électeurs sur le total de 538 à désigner.

Il reste ainsi 201 grands électeurs de ces 15 Etats stratégiques à se répartir entre les deux prétendants, sachant que les candidats à la présidence doivent en obtenir 270 pour atteindre la majorité absolue. Certains de ces Etats en offrent un grand nombre, comme le Texas (38) ou la Floride (29) ; ces deux Etats en particulier étant indispensables à Donald Trump pour être réélu : s’il perd dans l’un des deux, sa défaite est quasi assurée.

Les quinze Etats qui pourraient faire basculer l’élection ont été répartis en cinq catégories ci-dessous. Pour chaque Etat, vous pouvez décider dans quel camp il pourrait basculer : afin de vous aider dans cette tâche, nous avons fait figurer les votes des élections présidentielles depuis celle de 2000, ainsi que la marge en points de pourcentage lors de l’élection de 2016 et celle des sondages pour 2020. ⤵

Majorité absolue

Joe Biden 

 Donald Trump

Comment nous avons travaillé



Source link

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com