Services de pompes à incendie : Le transfert de 44 pompiers provoque des remous

0
27


Photo illustration

Le transfert de 44 sapeurs-pompiers de l’Operational Unit au Fire Prevention Department provoque actuellement des grincements de dents chez les sapeurs-pompiers. La raison officielle évoquée est que ce transfert s’inscrit dans le cadre de la décentralisation des activités du Fire Prevention Department, qui est chargé de certifier et délivrer des permis de sûreté pour les bâtiments.

Selon Ashraf Bucxoo, président de la Government Servant’Employees Association-Fire Fighter Cadre, ce transfert intervient à une période « qu’on appelle peak season », où les services des pompiers sont très sollicités pour les fêtes religieuses et nationales ou pour des inondations. « Je crains fort que ce transfert du département opérationnel provoque une Disruption Of Work. Nous ne sommes pas contre la décentralisation des activités du Fire Prevention Department, mais toujours est-il qu’il fallait nous consulter avant de prendre une telle décision », a-t-il dit.

Ashraf Bucxoo ajoute : « On aurait pu proposer des solutions à ce transfert si les autorités avaient organisé une réunion avec le syndicat. » Il affirme que ce transfert est en train de provoquer un manque de personnel dans plusieurs départements des opérations. « Il faut savoir que certaines casernes sont tellement à court de personnel qu’on est en train de refuser des Casual Leaves. J’ai eu un cas à Rose-Belle, où on avait refusé, dans un premier temps, d’accorder un Casual Leave à un sapeur-pompier pour le mariage de sa sœur. Il a fallu une intervention en haut lieu pour lui permettre d’y assister », a-t-il laissé entendre.

Le président du syndicat a aussi déclaré qu’il adressera aujourd’hui une lettre au ministre des Finances pour « faire savoir que les sapeurs-pompiers sont victimes de discrimination ». Il a déclaré : « Les sapeurs-pompiers n’ont pas encore obtenu l’allocation de Rs 15 000, qui a été accordée aux Frontliners, notamment les policiers, le département des prisons et le personnel hospitalier. Nou santi nou diskrimine. »

Les sapeurs-pompiers, dit-il, font face actuellement à d’autres problèmes qu’il faut à tout prix régler. Ashraf Bucxoo affirme que ceux qui ont intégré les services depuis 2019 n’ont pas obtenu leurs uniformes. « Zot pe vinn travay ek t-shirt ek traksut », dit-il. D’autres font part de « la mauvaise qualité de tissus » des uniformes. La semaine dernière, dit-il, il a reçu des plaintes de la part de bon nombre de pompiers à l’effet qu’ils ont reçu des chaussures qui ne correspondent pas à leur pointure.

« Je pense qu’il faut ouvrir une enquête sur cette affaire. Il est inamissible que nous continuons à recevoir des équipements de mauvaise qualité », a affirmé Ashraf Bucxoo. Il a aussi souligné que, durant l’année financière 2018-2019, les sapeurs-pompiers n’avaient pas obtenu de nouveaux uniformes. « Dans ce contexte, nous avons écrit au ministère des Finances pour demander une allocation à la place comme stipule le Pay Research Bureau. Mais jusqu’ici les sapeurs-pompiers n’ont toujours pas touché leurs allocations », a-t-il déclaré.





Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com