Rentrée scolaire: des libraires déplorent une baisse d’activité

0
53


Plusieurs parents ont profité du week-end pour commencer les achats en vue de la rentrée scolaire, comme ici, à la librairie Bonanza.

 

Plusieurs parents ont profité du week-end pour commencer les achats en vue de la rentrée scolaire, comme ici, à la librairie Bonanza.

 

La grande reprise des classes aura lieu le lundi 13 janvier. Mais d’ores et déjà, parents et élèves effectuent les achats nécessaires. Les libraires notent, eux, un ralentissement dans les affaires.

Kooshul Goodur, propriétaire d’une librairie dans le centre de l’île, indique que depuis samedi 4 janvier, les achats ont démarré. Parmi les accessoires les plus achetés, sont les cahiers et les fournitures telles que les crayons, les gommes et les tubes de colle. «Par exemple, je vends un pack de douze cahiers de cent pages à Rs 170 et un set de trois stylos à Rs 25.»

Mais son commerce n’est pas aussi animé que les années précédentes. La distribution gratuite des manuels scolaires pour les Grades 7 à 9 y est-elle pour quelque chose ? «Je prie qu’à partir de cette semaine, le nombre de clients augmente.» Ce qui pourrait attirer les clients, selon lui, est la vente de «test papers» et de dictionnaires.

À Grand Baie Bookshop, Padmini Doorga, partage le même avis. Elle confie que le travail est «molo-molo». «Nous recevons définitivement moins de clients cette année», constate-t-elle. «Samedi, souligne notre interlocutrice, pas mal de parents sont venus acheter des cahiers mais rien de plus». Les packs de douze cahiers, dans sa librairie, sont en vente à Rs 160 et les stylos et crayons à environ Rs 10 l’unité.

Dans les supermarchés par contre, la donne est différente. Plusieurs parents y achètent des fournitures scolaires depuis le début du weekend. À Winner’s, durant leur tournée dans les rayons, ces clients particuliers s’arrêtent un moment devant les étagères pour observer les prix des crayons et stylos. «Nous sommes là principalement pour faire des courses pour les repas durant ce week-end mais nous en profitons également pour acheter le matériel scolaire», souligne une mère de famille.

Un budget à respecter

Wendy Mason, jeune mère, a sillonné tout Rose-Hill pour trouver le cartable parfait pour ses fils qui passent en Grades 2 et 4 respectivement. «Je cherche des cartables solides. Je ne veux surtout pas avoir à les changer au cours de l’année. Tous les ans je dépense une fortune dans les baskets pour mes enfants, mais cette fois-ci ce sera différent car j’ai revu mon budget à la baisse», témoigne-t-elle.

Père de deux enfants, Niteesh Seechurun fait également très attention à son budget. «Ma fille monte en Grade 10 cette année et les livres qu’elle utilise coûtent déjà très cher.» Pour cause, pas moins de Rs 4 000 ont été prévues pour acheter tout ce dont ses enfants ont besoin.




Source link

Booking.com