problèmes de production des moteurs Raptor, Elon Musk évoque un risque de faillite

0
110


Pour réduire les coûts des missions spatiales, il faut pouvoir réutiliser les équipements et pouvoir assurer un grand nombre de tirs à un rythme soutenu. Pour l’homme d’affaires Elon Musk, c’est peut-être là que le bât blesse pour son projet de fusée interplanétaire Starship et l’entreprise qui supporte l’initiative, SpaceX.

Dans un email adressé aux salariés de l’entreprise, il a évoqué une “crise de la production des moteurs Raptor” qui s’aggrave et qui pourrait conduire à un “véritable risque de faillite” pour SpaceX si le rythme de un lancement de fusées Starship toutes les deux semaines ne peut être tenu l’an prochain.

SpaceX Raptor

Avec quelque 39 moteurs Raptor nécessaires, il va falloir tenir une grosse cadence de production. Une partie du problème évoqué par Elon Musk semble émerger avec le départ de plusieurs responsables de SpaceX, dont l’un en charge du développement de la propulsion, faute de progrès.

Le milliardaire a appelé tous les salariés qui le peuvent à être présents à Hawthorne (le siège social de la firme) pour éviter ce qui se présente pour l’instant comme “un désastre“, et ce durant le week-end prolongé (et familial) de Thanksgiving, pour lequel il avait lui même prévu de prendre un peu de repos.

Si la production des moteurs Raptor n’est pas suffisante, il ne sera pas possible de mener à bien les missions de Starship mais aussi de réaliser le déploiement du réseau Starlink v2 de satellites fournissant un accès à Internet, pour lequel les lanceurs Falcon 9 ne seront pas suffisamment puissants.

Elon Musk présente Starlink v2 comme la véritable pierre angulaire du modèle économique de l’accès internet par satellite, l’actuel réseau v1 ayant surtout à valider les technologies et à créer une base de clients en vendant les kits de connexion à perte.

Sans réseau Starlink v2 dans les temps, la belle mécanique va s’enrayer et les coûts vont rapidement s’accumuler. Sans fusées Starship à disposition, c’est toute l’ambition de SpaceX (vols orbitaux, colonisation de la Lune puis de Mars…) qui se voit compromise, malgré les insolents succès déjà obtenus avec le lanceur Falcon 9 et la capsule Dragon.



Source link

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com