Pour célébrer la fin d’année, la Plateforme militante fait une rétrospective post-électorale

0
104


Ismael Rawoo, Steven Obeegadoo, Françoise Labelle, Seety Naidoo, Alan Ganoo et Nando Bodha a la fête de la Plateforme militante, au Belle Rose Municipal Hall, jeudi 26 décembre.

 

Ismael Rawoo, Steven Obeegadoo, Françoise Labelle, Seety Naidoo, Alan Ganoo et Nando Bodha a la fête de la Plateforme militante, au Belle Rose Municipal Hall, jeudi 26 décembre.

 

Rebondir en 2020 après le passage à vide de 2019. C’est au Belle Rose Municipal Hall que la Plateforme militante a organisé, hier jeudi 26 décembre, sa fête de fin d’année. Les partisans ainsi que les représentants du gouvernement, Steven Obeegadoo, Alan Ganoo, Françoise Labelle, Nando Bodha, Ismael Rawoo et Seety Naidoo, ont marqué leur présence.

Une fête qui avait pour objectif de rassembler les membres du parti. Françoise Labelle a fait un éloge de la Plateforme militante. «Ki li dans numéro 9, 10, 11, etc noun donn nou koudemin dan sa eleksion la.» Elle maintient aussi que ce ne sera pas possible pour Steven Obeegadoo de partir dans chaque circonscription suivant son emploi du temps chargé de ministre. «Mo pou la pou touzour donn Steve mo soutien», affirme-t-elle.

Le ministre du Mouvement socialiste militant (MSM), Nando Bodha, y est allé de son couplet sur le militantisme : «Depuis 2005 il y avait une nostalgie. Cette équipe la avait la capacité de faire les choses bouger. C’est cela qu’on a appelé le rêve militant.» Parlant des élections générales de 2019, il affirme que «c’était une campagne basée sur un bilan». Ce qui expliquerait le dynamisme au Parlement, qui fonctionne «comme une seule équipe». Nando Bodha a aussi promis que les «soldats de chaque circonscription auront la considération requise».

Alan Ganoo, ancien mauve, a lui aussi évoqué le militantisme : «Quand je suis parti du Mouvement militant mauricien (MMM) en 2014, Steve n’était pas avec nous. Je comprends qu’il soit reste pour un travail mais il n’a pas réussi. (…) À la tête du pays, nous avons une alliance MSM – MMM. Nou kone kouma elektora MMM debousole. Nou ban kamarad militan p bizin enn boue de sovetaz.» Le ministre du Transport affirme être toujours un militant et croire dans la proximité.

Quant au leader de la Plateforme militante, Steven Obeegadoo, il est revenu sur le passage dans le désert de ce mouvement : «Nous avons voulu rassembler les partisans de la plateforme. Il y a deux ans, nous étions là pour la partielle du numéro 18. Après l’expulsion des membres du comité central du MMM du numéro 17, nous avons décidé de créer la plateforme militante. Nous ne savions pas ou nous allions. Banla ti pe dir ban ki kit MMM tou pe al mor.» Steven Obeegadoo reconnait de l’année 2019 a été très difficile. «Ena désid pou kit nou pou al tram lipie Navin Ramgoolam… » Pour lui grace a la decision d’aller avec Pravind Jugnauth, les choses ont vite bouge, et la victoire a été assuree.

Il a salué Françoise Labelle pour son aide. «Je sais qu’elle aura un rôle important à jouer pour le pays.» Déjà, elle est pressentie pour l’ambassade d’Afrique du Sud. Steven Obeegadoo a également ouvert la porte aux autres MMM, qui se sentent perdus.  




Source link

Booking.com