Warning: Undefined array key "cookie_samesite_filter" in /home/admin/web/mopays.com/public_html/wp-content/plugins/advanced-iframe/advanced-iframe.php on line 378
Mopays.com | News from Paradise Island Mauritius | Page 28355

Haut-Rhin: un octogénaire retranché se suicide avec son arme

[ad_1]

Un octogénaire qui s’était retranché dans son domicile du Haut-Rhin s’est suicidé ce lundi soir, après une violente dispute avec son épouse au cours de laquelle il s’est montré particulièrement violent envers elle. 

Un homme de 84 ans, retranché seul lundi soir dans sa maison de Wittelsheim, près de Mulhouse dans le Haut-Rhin, après une violente dispute avec son épouse, s’est donné la mort avec son fusil, a-t-on appris auprès des gendarmes.

C’est son épouse qui a donné l’alerte vers 19h30 : l’homme, qui avait fait une mauvaise chute, s’était montré particulièrement violent envers elle alors qu’elle souhaitait appeler les secours, selon la même source.

Le quartier bouclé

Apeurée, elle s’est réfugiée chez des voisins d’où elle a appelé les secours. Arrivés sur place, ces derniers n’ont pas pu rentrer en contact avec le retraité, un chasseur lourdement armé qui s’était déjà barricadé chez lui, a-t-on ajouté.

Alertés, les gendarmes ont bouclé le quartier et confiné les habitants chez eux, avant de faire appel à un négociateur du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) Sabre de Strasbourg.

Après quasiment trois heures de tentatives infructueuses pour établir le contact, les gendarmes ont fini par forcer la porte du domicile et ont trouvé au rez-de-chaussée de la maison le corps sans vie de l’octogénaire qui s’était suicidé avec “une carabine de type 22 long rifle”, une arme qui n’émet qu’une faible détonation et qui n’a pas été entendue par les gendarmes, ont-ils indiqué.

[ad_2]

Source link

Have something to say? Leave a comment:

Protégez votre jardin ! Voici comment vous débarrasser des parasites sans pesticides mais juste avec du citron

0

[ad_1]

Nous rêvons tous d’un jardin propre où il fait bon vivre; un espace où nous pouvons mettre en terre des plantes librement sans craindre l’invasion d’insectes ou de parasites néfastes à leur développement. En effet, dans un tel cas, l’utilisation des pesticides est vivement recommandée. Pourtant, ces derniers contiennent de nombreux produits chimiques. Ainsi, nous vous présentons 8 alternatives écologiques pour résoudre ce problème de parasites sans nuire à votre santé et à l’environnement.

Il existe plusieurs types de pesticides notamment les fongiques, les insecticides, et les herbicides, ayant pour rôles respectifs de lutter contre les maladies du gazon, d’éloigner les parasites et de lutter contre la croissance des mauvaises herbes. Cependant, ces derniers ont engendré de nombre uses controverses en raison de leurs constituants.

Pour remédier à cela, l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA) encourage vivement l’utilisation de produits naturels pour éviter les répercussions des pesticides à caractère chimique. Que vous ayez un jardin à fleur, un potager ou un bac sur votre terrasse, ces astuces naturelles vous aideront à protéger vos plantes des invasions des parasites.

1 – Citron :

Le citron est un fruit à l’efficacité redoutable pour repousser les parasites qui endommagent vos plantes. Vous pouvez utiliser son jus en spray dilué à de l’eau ou encore en rondelles un peu partout dans votre jardin. Son odeur répulsive éloignera fourmis, araignées et moucherons.

2 – Marc de café :

Le café est l’une des boissons les plus consommées dans le monde. Cependant, peu d’entre nous en connaissent tous les bienfaits, notamment en matière de jardinage. Pour l’utiliser à bon escient, vous aurez besoin de marc de café. Ce résidu qui finit généralement à la poubelle est une solution alternative à l’utilisation des pesticides chimiques en raison de sa forte odeur.

Versez le marc de café à même le sol pour repousser les parasites et autres insectes qui empêchent vos plantes de croître.

3 – Extrait de pépin de pamplemousse

Complètement naturel, cet insecticide à base des pépins de l’agrume sera à même de chasser les pucerons et les limaces infestant votre jardin. Grâce à ses vertus antimicrobiennes, il vous permet de prendre soin de vos espaces verts sans effets secondaires néfastes. Il suffira de diluer 8 gouttes dans un verre d’eau et d’utiliser ce mélange pour enduire vos plantes.

4 – Savon noir 

Il est certes indispensable pour la peau, mais aussi peut-être utilisé pour combattre les parasites de votre jardin. Bactéricide et insecticide, il permet notamment de lutter contre les pucerons responsables de moisissures sur vos plantes. L’astuce consiste à dissoudre 5 à 6 cuillères à soupe de savon noir dans de l’eau tiède, de patienter le temps que ce mélange refroidisse, puis de le pulvériser sur les feuilles. Vous pouvez également ajouter une pincée de piment rouge moulu à votre spray à raison d’une fois par semaine pour repousser les mouches, les fourmis et les chenilles.

5 – Ail :

L’ail est l’un des aliments les plus connus pour ses vertus répulsives. Grâce à son arôme et son odeur, il permet de tenir les insectes éloignés.

Pour retrouver un jardin sans parasites, il vous suffit d’écraser deux têtes d’ail et de les laisser reposer dans 250 ml d’eau pendant la nuit. Ensuite, filtrez le mélange, puis pulvérisez ce puissant insecticide sur les feuilles.

6 – Savon de Marseille :

Pour lutter contre les pucerons qui nuisent à vos plantes, notamment en s’attaquant à leurs racines, à leurs feuilles ou à leurs tiges, le savon de Marseille est un allié de taille. Pour profiter de son action bénéfique, utilisez un produit bio que vous pourrez râper dans un flacon contenant de l’eau. Il suffira simplement d’en vaporiser sur vos plantes pour en observer les bienfaits.

7 – Bière :

Particulièrement efficace contre les cochenilles et les limaces, la bière peut être utilisée pour préserver un espace extérieur en bonne condition. Il suffira d’essuyer vos feuilles à l’aide d’un torchon imbibé du liquide ou de laisser un bol de bière diluée avec de l’eau près de vos plantes.

8 – Vinaigre blanc

Afin d’éviter les produits dangereux pour vos fleurs et en particulier vos rosiers, privilégiez le mélange vinaigre de cidre et eau. Placez vos deux ingrédients dans un flacon vaporisateur, secouez bien et utilisez sur les plantes infestées. A savoir que ce mélange ne convient pas aux plantes qui n’ont pas encore atteint toute leur maturité.



[ad_2]

Source link

British Airways Argues Pilot Strike Could Cost $50 Million a Day – Skift

0

[ad_1]

British Airways pilots’ planned strike may cost the airline as much as $50 million a day, the airline said in a lawsuit as it seeks to halt the walkout.

Pilots at the airline backed industrial action — including what would be their first strike in about four decades — with a 93% majority, the British Airline Pilots Association said Monday.

While it’s impossible to accurately assess the costs, it’ll be “very substantial indeed,” running to between 30 million pounds ($37.4 million) and 40 million pounds a day, the airline said in its filings for a hearing at London’s High Court. BA is seeking an injunction to halt the strike, which it expects to start on or soon after Aug. 7.

“The industrial action will be enormously disruptive” for the airline and for passengers, John Cavanagh, the airline’s attorney, said Tuesday in court.

“There can be no doubt that the timing of the action is deliberate and is designed to cause the maximum in financial loss and disruption for BA,” the airline said in court filings. “The action is due to commence in peak holiday period, in the middle of school summer holidays, and at the busiest time of BA’s year.”

Pilots’ demands in the labor dispute relate to pay, profit sharing, and a share-awards program.

It’d “cost less to agree every item we have put forward than it would cost BA if there was just one day of strike action,” a union spokeswoman said. “It is surely time for common sense to prevail over the macho management we have seen up till now.”

The airline, part of International Consolidated Airlines Group SA, said the labor union had failed to comply with balloting rules, meaning the court should grant the injunction. The union said it wasn’t obliged to provide the information that the airline contends it should’ve — including the dates of industrial action.

“We continue to pursue every avenue to find a solution to protect our customers’ travel plans and avoid industrial action,” BA said in a statement.

©2019 Bloomberg L.P.

This article was written by Kaye Wiggins from Bloomberg and was legally licensed through the NewsCred publisher network. Please direct all licensing questions to legal@newscred.com.

Photo Credit: A British Airways jet. The carrier is concerned about the prospect of strike action. Bloomberg

[ad_2]

Source link

Sucre: les Rs 12 500 la tonne soulagent les planteurs

[ad_1]

Les planteurs ont déjà eu droit à une première avance de Rs 12 500 par tonne de sucre du Syndicat des sucres.

Les planteurs ont déjà eu droit à une première avance de Rs 12 500 par tonne de sucre du Syndicat des sucres.

Avec le début de la récolte 2019, les planteurs peuvent au moins respirer. Ils ont déjà eu droit à une première avance de Rs 12 500 par tonne de sucre du Syndicat des sucres. Un montant supérieur à celui qu’ils avaient empoché l’année dernière, soit Rs 8 700.

Toutefois, le directeur du Syndicat des sucres, Devesh Dukhira, soutient que les Rs 12 500 comprennent le prix proposé pour la tonne de sucre commercialisée, soit Rs 7 440, et les autres revenus pris en compte pour la vente de la mélasse et de la bagasse. «Le Syndicat ne paie que Rs 7 440 la tonne, soit 80 % de la moyenne par tonne, qui est de Rs 9 300. Le gouvernement a demandé, en revanche, que ce montant soit porté à Rs 12 500, soit la moitié des Rs 25 000 annoncées dans le Budget 2019- 20», explique le président du Syndicat des sucres, Heymant Sonoo. Il ajoute que l’organisme de marketing ne pourra pas payer au-delà de Rs 9 300 la tonne, le prix ex-syndicat.

Ce qui fait dire au représentant des planteurs que le gouvernement devra trouver au moins Rs 15 000 pour combler cette différence. «Le gouvernement a pris un engagement auprès de la communauté des planteurs. Il faut qu’il le respecte jusqu’à la fin de l’année financière 2019-20», insiste Heymant Sonoo.

Du coup, selon Heymant Sonoo, les planteurs pourront se retrouver aujourd’hui individuellement avec un surplus de Rs 8 000 à Rs 9 000 sur chaque tonne de sucre vendue. Ce qui ne peut qu’être un encouragement pour eux de poursuivre avec leurs plantations et s’acquit- ter en partie des dettes contractées dans le passé, pour survivre.

Aucune visibilité

Cependant, le seul hic est que cette somme de Rs 25 000 la tonne ne s’applique que pour la récolte de 2019-20 et qu’au-delà, il n’y a aucune confirmation du gouvernement que cette proposition budgétaire en faveur des planteurs sera pour- suivie. D’où l’analyse de Heymant Sonoo, selon laquelle il n’y a pas véritablement de mesures à long terme, voire à moyen terme. «Le gouvernement vient à la rescousse des planteurs pour cette année mais il se passera quoi après ? Il n’y a aucune visibilité pour ce secteur après 2020.»

D’autres planteurs préfèrent une augmentation des recettes des sous-pro- duits de la canne. Le Mouvement Ti Planter Kann, que préside Kreepalloo Sunghoon, est favorable à une allocation de Rs 2 500 par tonne de cannes au lieu de Rs 25 000 par tonne de sucre. Selon lui, «une somme de Rs 25 000 par tonne de sucre ne couvre pas le coût de production des planteurs, sachant fort bien qu’il faut un maximum de Rs 2 200 pour la production d’une tonne de cannes». 

Toujours est-il que les planteurs auront au moins une année de répit avec la subvention de l’État.


[ad_2]

Source link

Lexpress

Have something to say? Leave a comment:

JIOI – Natation : la Mauricienne Ines Gebert, 15 ans, remporte l’or au 200m papillon

[ad_1]

Bonne performance pour les nageuses mauriciennes qui étaient au départ du 200 mètres papillon dames. Ines Gebert, 15 ans, a  décroché la médaille d’or grâce à un chrono de 2m26s56c. 

Une autre Mauricienne, Layne Lim Ah Tock, a terminé troisième.

C’est la Réunionnaise Emma Morel qui a terminé sur la seconde marche du podium.

[ad_2]

Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment:

Maurice stoppée dans son élan par Madagascar

[ad_1]

La sélection féminine de basket-ball mauricienne s’est inclinée face à Madagascar sur le score de 49 à 74.

[ad_2]

Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment:

Gaëtan Siew sur Wazaa FM : « Première transformation visible de Port-Louis d’ici deux ans »

[ad_1]

Deux ans après le lancement de la Port-Louis Development Initiative (PLDI), l’architecte Gaëtan Siew, qui préside cette organisation, fait le point sur le projet de « régénaration » de la capitale. Dans le Breakfast Show de Wazaa FM, mardi 23 juillet, il a annoncé que la transformation de la capitale, avec les chantiers en cours et le plan de réaménagement, sera visible dans d’ici à deux ans.

Gaëtan Siew sur Wazaa FM : « Première transformation visible de Port-Louis d’ici deux ans »

[ad_2]Read More

Inside News

Have something to say? Leave a comment:

[VIDÉO] JIOI 2019 – voile : le barreur mauricien O’Brian Brasse rafle la médaille d’or

0

[ad_1]

[VIDÉO] JIOI 2019 – voile : le barreur mauricien O’Brian Brasse rafle la médaille d’or


 |  Posted by a.ramdeal  |  0

Le barreur mauricien, O’Brian Brasse débute victorieusement sa quête pour la médaille d’or. Lors de cette journée de compétition, en laser 4,7, il s’est distingué avec une victoire. 




[ad_2]

Source link

MBC

Have something to say? Leave a comment:

Biram fixe ses conditions pour dialoguer avec le nouveau pouvoir de Ghazouani – JeuneAfrique.com

0

[ad_1]


L’opposant mauritanien Biram Dah Abeid. © Sylvain Cherkaoui pour JA


Le militant antiesclavagiste mauritanien Biram Dah Abeid s’est entretenu dimanche 14 juillet avec le ministre de la Fonction publique, afin de discuter des conditions d’un dialogue avec le nouveau pouvoir du président élu Mohamed Ould Ghazouani.


Dans la soirée du 14 juillet, Biram Dah Abeid s’est à nouveau entretenu avec le ministre de la Fonction publique, Seyedna Ali Ould Mohamed Khouna. Arrivé deuxième à la présidentielle du 22 juin, le militant antiesclavagiste a évoqué les conditions préalables, selon lui, à la tenue d’un dialogue officiel avec le pouvoir.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.






[ad_2]

Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment:

Mort de l’ancien premier ministre chinois Li Peng, « le boucher de Tiananmen »

[ad_1]

Partisan de la ligne dure au sein du Parti communiste chinois, il avait proclamé la loi martiale le 20 mai 1989, permettant l’arrivée des chars contre les étudiants.

Le Monde avec AFP et Reuters Publié aujourd’hui à 15h31, mis à jour à 15h34

Temps de Lecture 11 min.

Li Peng, le 24 octobre 2017 à Pékin.
Li Peng, le 24 octobre 2017 à Pékin. Ng Han Guan / AP

Il était entré dans l’histoire comme « le boucher de Tiananmen ». L’ancien premier ministre chinois Li Peng, qui avait ordonné en 1989 la répression sanglante du soulèvement étudiant à Pékin, est mort lundi 22 juillet à l’âge de 90 ans, ont rapporté les médias officiels chinois.

Saluant un « membre exceptionnel du Parti communiste chinois » (PCC), qui s’est « toujours montré fidèle », l’agence de presse officielle Chine nouvelle a rendu un hommage appuyé à un « remarquable révolutionnaire prolétarien ». Li Peng est mort « des suites d’une maladie dont le traitement s’est révélé inefficace », a écrit ce média d’Etat, sans autres précisions.

Le destin de Li Peng avait basculé le 20 mai 1989, près d’un an après son arrivée à la tête du gouvernement chinois. Ce jour-là, ce partisan de la ligne dure au sein du Parti communiste chinois (PCC) avait proclamé la loi martiale. Deux semaines plus tard, dans la nuit du 3 au 4 juin, l’armée mettait fin par les armes au mouvement des étudiants qui réclamaient depuis un mois et demi, sur la place Tiananmen, la démocratie.

Officiellement, le bilan de cet épisode sanglant de l’histoire chinoise est de 300 morts, et en grande majorité des soldats, mais les défenseurs des droits de l’homme l’estiment en réalité à plusieurs milliers. Trente ans plus tard, le sujet demeure tabou en Chine.

Lire aussi Il y a 30 ans, Tiananmen : aux origines oubliées

Longévité politique

Si la décision de recourir à la force fut collective, soutenue notamment par le numéro un du parti, Deng Xiaoping, Li Peng est toujours resté l’incarnation de cette répression meurtrière. L’étiquette le poursuivra jusqu’à la fin de sa carrière politique officielle en 2003, ses déplacements à l’étranger suscitant des manifestations, comme à Paris en 1996.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Ils ont tiré sur tout ce qui bougeait » : le récit du massacre de Tiananmen dans « Le Monde » du 6 juin 1989

Li Peng n’en sera pas moins resté quinze ans membre permanent du bureau politique du PCC, l’instance dirigeante du pays, occupant dans les années 1990 le rang de numéro deux, juste derrière le président Jiang Zemin. Quittant la tête du gouvernement en 1998, il sera encore président du Parlement chinois jusqu’en 2003.

L’origine de cette exceptionnelle longévité politique se trouve peut-être dans sa jeunesse, passée dans l’ombre du plus fin responsable politique qu’ait connu le PCC. Né en octobre 1928 dans une famille originaire du Sichuan (sud-ouest), Li Peng est en effet recueilli à l’âge de trois ans par le dirigeant communiste Chou Enlai, futur premier ministre de la République populaire, après la mort de son père en « martyr de la Révolution ».

Le jeune homme adhère au PCC à l’âge de 17 ans et part à Moscou en 1948, pour y faire des études d’ingénieur en hydroélectricité. Après sept ans d’absence, il rentre en Chine, afin de travailler dans le secteur de l’énergie. Il sera d’ailleurs – beaucoup plus tard – le père du barrage des Trois Gorges, sur le Yangtsé, le plus grand du monde au moment de sa mise en service en 2009.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Pour l’avocate chinoise Wang Yu, « la situation des droits de l’homme ne fait qu’empirer »

Pendant la tourmente de la Révolution culturelle (1966-76), l’influence de sa famille adoptive lui évite d’être jeté en pâture aux gardes rouges. Son ascension dans la hiérarchie du parti et du gouvernement débute ensuite en 1979, et est couronnée de succès, au point qu’il devient ministre de l’énergie électrique, puis premier ministre en 1987.

« Soldat loyal du communisme »

Dans les années qui suivront la répression, Li Peng s’efforcera de relativiser son rôle, se présentant en simple exécutant des ordres de Deng Xiaoping, mort en 1997, si l’on en croit des extraits d’un journal intime parus en 2010. Mais dans des documents secrets du PCC rendus publics en 2001 aux Etats-Unis sous le titre de Tiananmen Papers, Li Peng était apparu au contraire comme l’instigateur de la répression, s’efforçant de convaincre Deng Xiaoping d’envoyer les chars à Tiananmen. L’authenticité de ces documents n’a jamais été prouvée.

Lire aussi Trente ans après Tiananmen, une place sous étroite surveillance

L’agence Chine nouvelle a salué mardi la mémoire de Li Peng, qui « a pris des mesures décisives pour stopper le désordre et apaiser les troubles contre-révolutionnaires ». « Il a stabilisé la situation intérieure et joué un rôle important dans cette lutte majeure pour l’avenir du parti et du pays », a estimé l’agence, reprenant le point de vue du PCC selon lequel la stabilité était indispensable au développement économique.

Décrit par Chine nouvelle comme un « soldat loyal du communisme », il demeure assez populaire au sein de la classe ouvrière chinoise en raison de sa réticence à mener les réformes économiques que son successeur, Zhu Rongji, a finalement mises en œuvre. Cette décision avait provoqué de nombreuses suppressions d’emplois et une mutation du modèle productif.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Teng Biao : « Avec le massacre de Tiananmen, le Parti communiste chinois a promu l’économie de marché »
Réagissez ou consultez l’ensemble des contributions

[ad_2]

Source link

Have something to say? Leave a comment: