Magloire Ngambia aura-t-il un procès équitable ? – Jeune Afrique

0
93


Magloire Ngambia, en janvier 2014 à la présidence gabonaise, à Libreville (archives).

Magloire Ngambia, en janvier 2014 à la présidence gabonaise, à Libreville (archives). © Afrikimages Agency

Le 22 juin prochain s’ouvrira le procès de l’ex-ministre de l’Économie, Magloire Ngambia. Ses avocats français et sénégalais n’y seront pas à cause de l’interruption des liaisons aériennes. Ils envisagent de demander un renvoi.


Au Gabon, la crise sanitaire liée au coronavirus pourrait avoir une conséquence inattendue. Compte tenu de l’interruption du trafic aérien décidée pour contenir la pandémie, Me Pierre Olivier Sur, l’avocat français de l’ancien ministre gabonais Magloire Ngambia, ne peut pas effectuer le voyage jusqu’à Libreville pour plaider la cause de son client, accusé de faits de corruption. L’ancien bâtonnier du barreau de Paris a donc l’intention de demander le renvoi de l’audience prévue le 22 juin devant les juges de la Cour criminelle spéciale.

« Je ne comprends pas que l’on puisse programmer une audience alors que nous, avocats résidant hors du Gabon, ne pouvons prendre l’avion pour plaider notre dossier, proteste Pierre Olivier Sur. Je considère que c’est une manière de non prise en compte des droits de la défense. »

En détention depuis janvier 2017

Abonné(e) au magazine papier ?
Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital
pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.








Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com