« Le Togo confirme son statut de pays réformateur » – Jeune Afrique

0
28



Retour de la croissance, nouvelles infrastructures énergétiques, partenariat avec Dangote, coopération renforcée avec le FMI… JA a fait le point avec le ministre de l’Économie et des Finances.


Nommé ministre du Budget en 2015, Sani Yaya, 57 ans, s’est vu confier un an plus tard le portefeuille de l’Économie et des Finances. L’ancien banquier explique comment le gouvernement entend consolider les acquis des mesures de riposte engagées contre la pandémie de Covid-19 et de quelle façon il s’attelle désormais à réorienter les priorités économiques et à réajuster le Plan national de développement (PND) 2018-2022, afin de relancer la croissance du PIB, lequel devrait se situer entre 0 % et 1 % pour 2020.

Jeune Afrique : À la fin de septembre 2020 , le Togo a annoncé la réévaluation de son PIB. Qu’implique ce rebasage ?

Sani Yaya : Le Togo a en effet migré vers le système de comptabilité nationale (SCN) 2008. Cette migration a nécessité la définition d’une nouvelle année de base, 2016, pour prendre en compte les changements méthodologiques et capter les mutations intervenues dans la structure de l’économie nationale. Le PIB de 2016, sous le SCN 2008, s’établit à 3 574,4 milliards de F CFA [environ 5,45 milliards d’euros] à prix courants, contre 2 618,1 milliards suivant le SCN 1993, soit une réévaluation de 36,5 % du PIB.

Notre économie subit un choc sans précédent, mais se montre résiliente





Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com