Le rayonnement des portables en cause dans la mortalité des insectes, selon une méta-étude

0
17


A l’heure où la 5G fait débat et alors que ses détracteurs pointent le manque d’études d’impact sanitaire et environnemental, une méta-étude de l’ONG allemande NABU de défense de l’environnement a compilé les données de près de 200 études et pointe du doigt le rayonnement électromagnétique des téléphones portables comme ayant une influence probable sur les insectes.

Des effets négatifs seraient observés sur les abeilles, guêpes et mouches dans 60% des études, notamment en matière de perte d’orientation et de dégénérescence des larves.

Abeilles & Mobiles

Les radiofréquences des téléphones portables et du WiFi créerait un stress cellulaire chez les insectes par un afflux d’ions calcium dans les cellules. D’après les études, cela induirait des troubles de l’orientation et des capacités de reproduction, avec un effet plus nocif que les perturbations liées au champ magnétique d’une ligne haute tension, rapporte l’AFP.

Les rayonnements des téléphones portables seraient donc à rapprocher des pesticides, de la déforestation ou de la lumière artificielle la nuit comme vecteurs de la disparition accélérée des insectes en Europe.





Source link

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com