La grossesse précoce : un problème de société

0
32


Approximativement 16 millions de filles de 15 à 18 ans mettent au monde des enfants chaque année. 70 000 adolescentes meurent des suites de complications de la grossesse et de l’accouchement par an. Dans le monde, une fille sur cinq donnes naissance à son premier enfant avant 18 ans. Mais qu’en est-il de la situation à Maurice et à Rodrigues ?

La grossesse précoce est une grossesse qui survient chez les filles d’un jeune âge. Bien que Maurice ait un taux de grossesse précoce plutôt bas comparé à d’autres pays, c’est un sujet qu’il ne faut surtout pas ignorer. Rodrigues, lui, compte de plus en plus de cas de grossesses précoces. De janvier à juillet de cette année, 57 cas ont été enregistrés. Parmi, figurent des adolescentes de 12 et de 13 ans.

Tomber enceinte à un jeune âge peut avoir des conséquences graves sur la santé sexuelle et reproductive des adolescentes, ainsi que sur leur santé mentale. Le rapport de l’Ombudsperson for Children de 2019-2020 explique les problèmes que cela peut causer.

Chez les jeunes, le corps n’est pas complètement développé et surtout l’apparition précoce de la sexualité peut augmenter les risques pour les adolescents de contracter une maladie sexuellement transmissible, comme le VIH ou la syphilis. De telles situations peuvent freiner les opportunités des jeunes dans la vie et peuvent conduire à d’importantes difficultés de santé mentale, telles que l’anxieté et la dépression.

Il y a plusieurs stratégies possibles pour prévenir les grossesses précoces. Les parents doivent parler de sexualité avec leurs enfants et avoir des conversations ouvertes. Parler de contraception ne doit pas être un sujet tabou. Il est nécessaire de veiller à ce que les jeunes disposent des informations adéquates et un accès suffisant au service de contraception afin d’affronter ce problème.

La grossesse précoce : un problème de société



Source link

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com