Joe Biden procède aux premières nominations au sein de son équipe

0
29


A 58 ans, M. Blinken est un des principaux conseillers de Joe Biden en matière de politique étrangère et a été le numéro deux du département d’Etat sous le président Barack Obama, alors que M. Biden était vice-président.

Antony Blinken, Alejandro Mayorkas, Avril Haines, Linda Thomas-Greenfield, Jake Sullivan et John Kerry… Le président élu, Joe Biden, a annoncé, lundi 23 novembre, une salve de nominations à son futur gouvernement, avec au poste crucial de secrétaire d’Etat Antony Blinken, qui sera chargé à partir du 20 janvier de mener la diplomatie américaine.

A 58 ans, M. Blinken est un des principaux conseillers de Joe Biden en matière de politique étrangère et a été le numéro deux du département d’Etat sous le président Barack Obama, alors que M. Biden était vice-président. Fervent partisan du multilatéralisme, M. Blinken succéderait à Mike Pompeo, le secrétaire d’Etat du président Donald Trump, partisan de la « pression maximale » face à l’Iran et d’une politique sans concession à l’égard de la Chine.

Après la défaite de la démocrate Hillary Clinton face au républicain Donald Trump lors de l’élection présidentielle de 2016, M. Blinken était devenu l’un des fondateurs de WestExec Advisors, une entreprise basée à Washington conseillant les grandes entreprises sur les risques géopolitiques.

John Kerry chargé du climat

L’ancien secrétaire d’Etat de Barack Obama, John Kerry, sera lui l’émissaire spécial de Joe Biden sur le climat, signe de l’importance qu’accorde le futur président américain à ce dossier. Le démocrate nommera en outre pour la première fois un Hispanique, Alejandro Mayorkas, à la sécurité intérieure.

Avril Haines, ancienne directrice adjointe de la CIA (2013-2015) et conseillère adjointe à la sécurité nationale (2015-2017) va devenir directrice du renseignement national.

Cette équipe comprend aussi deux femmes à des postes-clés. Avril Haines, directrice adjointe de la CIA de 2013 à 2015 et conseillère adjointe à la sécurité nationale de 2015 à 2017, va devenir directrice du renseignement national. Elle sera la femme la plus haut placée dans la communauté du renseignement. L’Afro-Américaine Linda Thomas-Greenfield devient ambassadrice à l’ONU.

« J’ai besoin d’une équipe prête au premier jour », a écrit Joe Biden dans un communiqué annonçant ces nominations, tandis que Donald Trump refuse toujours de concéder sa défaite lors de la présidentielle du 3 novembre. « Ces individus sont aussi expérimentés et habitués à la gestion des crises qu’ils sont novateurs et imaginatifs », a-t-il poursuivi.

Le Monde avec AFP et Reuters





Source link

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com