« Il faut faciliter l’accès au financement pour libérer les énergies » – Jeune Afrique

0
105

[ad_1]

Dans son bureau, le 3 février.

Dans son bureau, le 3 février. © MOHAMED DRISSI KAMILI POUR JA

Tancé par le roi Mohammed VI dans un discours, en octobre 2019, le secteur financier lance un vaste programme consacré au soutien de l’entrepreneuriat. Le ministre de l’Économie et des Finances du royaume nous en explique la genèse, les contours et les objectifs.


Cet après-midi du 3 février, Mohamed Benchaâboun, l’ancien président du groupe Banque centrale populaire (BCP), devenu ministre de l’Économie et des Finances, reçoit tous ses anciens collègues patrons de banques marocaines. Ils sont là pour signer les conventions de garantie et de refinancement des nouvelles formules de crédits établies par le « Programme intégré d’appui et de financement des entreprises ».

Ce plan inédit est censé réconcilier les jeunes porteurs de projet marocains avec un secteur bancaire jusque-là difficile d’accès, grâce aux conditions exceptionnelles rendues possibles par l’implication de tous les acteurs du secteur financier, du ministère des Finances au groupement des établissements bancaires, de Bank Al Maghrib, la Banque centrale, au Fonds Hassan II pour le développement économique et social. Le locataire du département des Finances, qui a activement contribué à sa conception, nous dit tout sur cette initiative qui doit chambouler la relation entre le secteur financier et l’économie réelle. Entretien.



[ad_2]

Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com