Comment utiliser l’aubépine pour bien dormir ?

0
22

[ad_1]

Quelquefois, le sommeil semble fuir notre corps ; d’autres fois, ce sont les cauchemars qui viennent perturber notre sommeil ou encore nous nous endormons rapidement et lourdement, mais nos réveils sont difficiles… comme si nous ne nous étions pas reposés pour un sou. Tous ces troubles du sommeil peuvent, à la longue, entacher nos journées de diverses manières : irritabilité, stress, peur, troubles de l’attention… Pour un retour au calme intérieur, l’aubépine est un allié sur lequel on peut compter.

Faites de beaux rêves avec l’aubépine

L’aubépine

L’aubépine – spm

Le macérât d’aubépine nous permet de trouver « le sommeil du juste », facilite notre endormissement ainsi que la qualité de notre repos, même sur une courte durée. Il est aussi utile en cas de cauchemars à répétition, favorisant le retour de rêves plus doux et plus sereins. Petit à petit, cela se traduit au quotidien par moins de stress, moins de troubles de la mémoire et de l’attention… et un cœur en bonne santé !

Le macérât du cœur

Des baies d’aubépine dans une tasse

Des baies d’aubépine dans une tasse – spm

En phytothérapie déjà, l’aubépine est l’un des grands remèdes naturels lorsqu’il s’agit du cœur ; c’est donc en toute logique que le macérât d’aubépine a, en gemmothérapie également, une action bienfaisante sur l’empereur de nos organes.

Il soutient le cœur, le régénère et l’apaise. Il a une action intelligente qui lui permet d’agir aussi bien en cas d’hypertension que d’hypotension artérielle. Il est aussi efficace chez les personnes souffrant de tachycardie ou d’extrasystoles.

Lorsqu’il est pris à la suite d’un infarctus ou en prévention chez une personne ayant des prédispositions à l’infarctus, le macérât d’aubépine agit comme régulateur cardiaque.

Comme il veille à la bonne irrigation du cœur, ainsi qu’à son bon fonctionnement, il peut être pris en prévision d’efforts physiques notamment, mais aussi tout simplement en cure d’entretien.

Ma cure d’aubépine

Une cure d’aubépine est toujours bénéfique au moins une fois par an. Il est possible de réaliser une première cure sur 21 jours et de faire une pause d’une semaine. Pendant cette pause, notez les changements apportés dans votre quotidien. Après cette semaine de pause, il est tout à fait envisageable de reprendre une cure sur 21 jours si le besoin s’en fait de nouveau sentir. Veillez toutefois à ne pas dépasser les 3 mois de cure consécutifs.

Si vous êtes sujet à des troubles du sommeil et que vous savez qu’une période s’annonce difficile à ce niveau-là, il peut être utile d’avoir un flacon d’aubépine à portée de main : une prise ponctuelle (en veillant bien à ne pas dépasser les 15 gouttes journalières) pourrait vous faire le plus grand bien.

D’une manière générale, la posologie variera en fonction de l’âge.

Pour l’enfant à partir de 3 ans, on se limitera à 1 goutte/10 kg de poids dans de l’eau tiède. Pour l’adolescent à partir de 15 ans, on retrouvera la même posologie que chez l’adulte : entre 5 et 15 gouttes/ jour, si possible réparties en 2 prises éloignées des repas.

Pour les animaux : 1 goutte/jour pour le chat ; 1 à 2 gouttes/jour pour le chien et 25 à 30 gouttes par jour pour le cheval, si possible diluées avec de l’eau tiède et laissez l’alcool s’évaporer quelques minutes.

La prise du macérât d’aubépine est contre-indiquée ou nécessite l’avis d’un professionnel dans les cas suivants : prise de médication cardiaque, d’hypotenseurs, de benzodiazépine, d’antidépresseurs (tricycliques), d’antipsychotiques. Aussi, n’oubliez pas d’arrêter la cure 3 jours avant un électrocardiogramme.

[ad_2]

Source link

Booking.com