6 plantes vénéneuses à éviter à la maison

0
27


Les plantes ne sont pas toujours sans défense. Si elles sont souvent appréciées pour leur aspect décoratif, il faut savoir que certaines espèces sont dangereuses. Découvrez 6 plantes vénéneuses à éviter à la maison.

Les plantes embellissent nos intérieurs. Elles purifient aussi l’air intérieur et apportent une note naturelle à la décoration. Mais s’il existe de nombreuses plantes d’intérieur à cultiver chez soi, il faut savoir que parmi elles, certaines peuvent être toxiques. Les plantes vénéneuses peuvent en effet provoquer des irritations cutanées, des brûlures, des troubles cardiaques, des troubles digestifs…Si vous avez de jeunes enfants ou / et des animaux domestiques, choisissez bien vos plantes avant de leur trouver une place dans le salon. Nous en avons quelques une pour vous : voici 6 plantes que vous devriez éviter d’avoir à la maison.

Philodendron

Philodendron – Source : spm

Philodendron, plante grimpante vénéneuse

Probablement l’une des plantes d’intérieur les plus populaires, le philodendron est facile à cultiver. Bien qu’il soit un élément décoratif à part entière, la tige contient des cristaux d’oxalate de calcium (substances toxiques pour l’homme et les animaux). En cas d’ingestion, les feuilles peuvent provoquer brûlures, gonflements, et suffocation, et une irritation de la peau et des yeux en cas de contact avec la sève de la plante. La plante est particulièrement toxique chez les animaux puisqu’elle peut provoquer des troubles digestifs et respiratoires sévères (spasmes, convulsions, l’asphyxie… ). Si votre chien ou votre chat ingurgite une forte quantité, emmenez-le immédiatement chez le vétérinaire.

Hortensia

Hortensia – Source : spm

Hortensia, belle de loin !

Plante aux ravissantes fleurs bleues, violettes et roses, l’hortensia figure parmi les plantes à fleurs les plus séduisantes. Mais méfiez-vous, sa beauté est dangereuse ! Les hortensias peuvent être de véritables poisons. La plante contient en effet de l’hydrangine, une substance toxique qui provoque les mêmes empoisonnements que le cyanure. En cas d’ingestion, elle provoque des nausées, des vomissements, des crampes abdominales, une diarrhée et dans les cas le plus graves mener vers le coma.

Belladone : l’empoisonneuse

La plante est paradoxalement connue pour ses vertus médicinales : les feuilles étaient autrefois utilisées comme cataplasme pour calmer la douleur et elle est aujourd’hui utilisée dans des médicaments contre l’asthme et comme antalgique, depuis que l’on sait en extraire son principe actif. Malgré son pouvoir guérisseur, elle n’en demeure pas moins toxique, puisque toutes les parties de cette plante toxique sont potentiellement mortelles en cas d’ingestion de ses fruits : les baies sauvages similaires à des myrtilles peuvent provoquer des troubles digestifs, respiratoires et cardiaques, des hallucinations, une gastro-entérite, une paralysie musculaire pour ne citer qu’eux (5 baies pour un enfant, une dizaine chez l’adulte). Evitez donc à tout prix cette plante en intérieur, surtout en présence d’enfants !

Étoile-de-Noël ou poinsettia, les apparences sont trompeuses

Le poinsettia est une plante d’intérieur qu’il nous plait d’offrir à Noël. Mais les apparences sont souvent trompeuses. En effet, l’étoile-de-Noël est appréciée pour son rouge vif aux couleurs festive, cette plante vénéneuse cache une sève blanchâtre extrêmement dangereuse. En cas d’ingestion ou même en contact direct, ses toxines provoquent le plus souvent une dermatite de contact accompagnée de démangeaisons et de sensations de brûlure. La gravité de l’intoxication dépend de la quantité ingérée. Par ailleurs, ce sont nos amis félins qui sont souvent sujets à l’empoisonnement au Poinsettia. Heureusement, la toxicité de cette plante est relative par rapport à d’autres plantes comme le laurier-rose ou au Gui.

 

la-sauge

La Sauge – Source : spm

La sauge, l’improbable plante vénéneuse

Incontournable en cuisine, la sauge est utilisée comme herbe aromatique. Certaines espèces de sauge sont également utilisées à des fins thérapeutiques et d’autres à des fins cosmétiques. Mais comment la sauge peut-elle être toxique? Rassurez-vous, seule une espèce de sauge communément appelée « salviadivonorum » est toxique et non comestible. En effet, la toxine (savlornine) contenue dans cette plante figure parmi les substances nocives et hallucinogènes.

Serpentaria : le dragon toxique

De son véritable nom botanique « Dracunculusvulgaris », on reconnait le Serpentaria à ses fleurs marron pourpre à l’aspect velu, un long pistil noir, mais surtout par son odeur désagréable. Il figure parmi les plantes carnivores et se nourrit généralement de parasites et d’insectes. Si vous avez la main verte, vous serez peut-être tenté par son esthétique exotique. Il faut néanmoins savoir que ses fruits orange vif très toxiques. C’est un véritable poison qui provoque, en cas d’intoxication, douleurs abdominales, diarrhées et irritations.

Lire aussi Comment faire refleurir une orchidée pour ne plus jamais en racheter ?





Source link

Booking.com