Cocaïne dans une tractopelle : 16 interrogatoires, pas d’arrestation, répond Pravind Jugnauth

0
24


La saisie de 95 kilos de cocaïne dans une tractopelle de la société Scomat était au cœur du Prime minister’s Question Time (PMQT), en début d’après-midi de ce mardi 7 juillet, à l’Assemblée nationale. 

« Dans le sillage de cette enquête, menée par l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu), 16 personnes ont été interrogées. Néanmoins, aucune arrestation n’a été faite jusqu’ici », a affirmé Pravind Jugnauth. 

Le Premier ministre a précisé qu’il s’agit d’une « enquête complexe et ‘time consuming’, car elle requiert des échanges d’informations entre les autorités locales et internationales pour avancer ». 

À une question du député travailliste, le Dr Farhad Aumeer, le Premier ministre a répondu que le rapport d’analyses, effectué par des éléments du Forensic Science Laboratory (FSL), n’est pas encore prêt. 

Une fois complété, il sera remis aux enquêteurs. 
Toutefois, Pravind Jugnauth est sorti de ses gonds à une question de Shakeel Mohamed piochant sur le même sujet. Le Whip de l’opposition l’a interrogé sur qui du bureau du Premier ministre (PMO) ou des Casernes centrales a autorisé à  ce qu’il n’y ait pas de passage au scanner des conteneurs le jour de l’arrivée de la cargaison contenant la drogue à Maurice. 

« (…) Who at within police force or at the PMO cleared on that that particular day, no scanning equipment was to be used because of the presence of PM there for the arrival of Mauricio? Who gave clearance from the PMO authorization and the Commissioner of Police’s Office not to scan on that particular special auspicious day », a lancé Shakeel Mohamed d’un ton narquois. 

« This is not correct at all. This is a pure invention. I must say that the customs officers carried out their normal duty according to the protocol that has been established. This is totally false», a répliqué un Pravind Jugnauth irrité. 

À une autre remarque du député travailliste Mahend Gungapersad, critiquant «  a clear case of flawed surveillance by Adsu, Intelligence unit (…) », le Premier ministre a souligné que ce n’est pas une première et que parfois   « des drogues arrivent au pays et les autorités n’arrivent pas à les détecter… ». 

Mais Pravind Jugnauth a également soutenu qu’après ce cas, « on doit tirer des leçons. Des officiers de la douane doivent revoir leur façon de scanner et contrevérifier pour ne pas laisser la drogue entrer dans le pays ».   

Pour rappel, le 4 juillet 2019, une tractopelle avait débarqué à Maurice du navire Hoegh Antwerp, au même moment que le tram Mauricio. Après le dédouanement, l’engin a été livré à la firme Scomat, à Pailles. Et lors des vérifications d’usage, le 10 juillet, les mécaniciens du concessionnaire avaient découvert trois sacs de sport, dissimulés dans le compartiment moteur. Ils en avaient informé la direction qui, à son tour, a alerté l’Adsu. Exercice durant lequel les limiers avaient effectué une saisie record de 95 kilos de cocaïne.





Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com