Thierry Breton veut une constellation européenne

0
38


Alors que l’on parle beaucoup de SpaceX et Starlink, le commissaire européen pour le marché intérieur plaide pour une constellation européenne de satellites afin de proposer une connectivité Internet haut débit à l’horizon 2027. Les astronomes risquent d’apprécier…

Dans un entretien au Figaro, Thierry Breton évoque une troisième infrastructure de souveraineté pour l’Europe, après déjà Galileo pour un système de positionnement et Copernicus pour l’observation et la surveillance de la Terre.

Il s’agirait d’un système de satellites associant des satellites géostationnaires et une constellation sur orbite terrestre basse pour l’Internet à haut débit, avec par ailleurs des ” systèmes cryptés et des technologies quantiques.

Une telle constellation viendrait logiquement en complément des réseaux terrestres et pour ” renforcer l’autonomie stratégique de nos infrastructures de connectivité. ” Difficile de ne pas penser au cas de OneWeb qui a fait faillite, mais dont la reprise n’intéresse pas l’Europe.

Thierry Breton est à la manœuvre pour la proposition de la Commission européenne d’un budget de 16 milliards d’euros sur la période 2021-2027. Elle vise à maintenir et renforcer la position de l’Europe dans le domaine de l’espace. Elle doit obtenir l’adhésion des 27 États membres, ce qui n’est pas gagné d’avance.

À Reuters, le commissaire européen avait déclaré : ” On est une puissance spatiale autonome. Et on va non seulement le rester, mais on va accélérer. ” Il pense notamment au déploiement de satellites Galileo de deuxième génération fin 2024 et non en 2027, à Ariane 6 et même Ariane 7.





Source link

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com