Extended Programme/mainstream : Les deux filières logées à la même enseigne

0
31


Le Sedec met en place un programme pour ses élèves en EP

Depuis le lancement, il y a deux semaines, des cours à distance pour les élèves en confinement, ceux en en Grades 7, 8 et 9 du mainstream et de l’Extended Programme sont logés à la même enseigne. En effet, alors que les étudiants de l’Extended Programme suivent d’habitude un cursus conçu pour eux, soit en fonction de leur niveau, le ministère de l’Éducation n’a prévu aucun cours pour ces élèves. Pour cause, les cours diffusés actuellement, explique le porte-parole du ministère de l’Éducation, sont adaptés aux élèves des deux filières. « Les cours peuvent s’adresser à la même audience, mais la pédagogie n’est pas semblable », estime pour sa part Clive Anseline, chargé de communication au Service diocésain de l’éducation catholique (Sedec).

C’est d’ailleurs dans cette optique qu’un comité composé de Brian Pitchen, chargé de la coordination, Jimmy Harmon, responsable du secondaire au Sedec, entre autres, a été mis en place pour définir un programme à l’intention des collégiens de l’Extended Programme des établissements catholiques. Réunis à la mi-journée hier, les pédagogues vont rallier les facilitateurs à ce projet et établir un plan de travail en se focalisant sur les core subjects. D’ici quelques jours, le Sedec devrait être en mesure de proposer un programme aux collégiens concernés. Toutefois, se disant conscients que les enfants issus de foyers précaires n’ayant pas accès à internet, le Sedec misera sur la diffusion de ses cours à la radio et à la télévision. Les cours seront néanmoins en ligne.

D’autre part, le ministère de l’Éducation travaillerait sur différents scénarios en prévision du déconfinement. Le nettoyage et la désinfection des établissements scolaires sont envisagés avant la réouverture des écoles. Mais à ce stade, aucune date n’est avancée. Quant aux parents qui avaient émis en ligne leur ferme intention de déscolariser leurs enfants après le déconfinement pour poursuivre l’école à la maison, le ministère rappelle que la déscolarisation d’un enfant est illégale. « L’Education Act est claire, l’éducation est obligatoire jusqu’à l’âge minimum de 16 ans. Cela s’applique pour tous les enfants scolarisés à Maurice indépendamment du système pédagogique. »





Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com