[Politique] Entre-Deux : Plus d’animations et d’activités pour les jeunes

0
16
Booking.com


À l’approche des municipales, l’équipe de Clicanoo a décidé de faire le tour des 24 communes de l’île et de donner la parole aux électeurs. Nous vous avons demandé quelles étaient vos attentes pour la future équipe municipale. Quel projet souhaitez-vous voir en place dans votre ville ? Que faut-il changer ou améliorer sur votre commune ?

Vous aussi, n’hésitez pas à répondre, en commentaires.

  • Dimitri, 32 ans, salarié 

Plus d’animations : L’Entre-Deux est certes une petite commune, mais elle est tout de même composée de jeunes qui attendent plus d’animations. C’est le cas de Dimitri, qui aimerait qu’il y ait “plus de fêtes, plus d’activités” dans la commune. “Il faut attendre la fête du choca en juillet, mais ce serait bien d’avoir d’autres événements avec des manèges pour les enfants”, ajoute-t-il. Le trentenaire confesse que, par manque d’activités et de loisirs, il reste chez lui la majeure partie de son temps libre. “Je regarde des vidéos sur Youtube”, précise-t-il. 

 

12
La ville de l’Entre-Deux s’anime pour la fête du choca 

 

  • Laura, 22 ans, intérimaire 

Plus d’activités pour les jeunes : Comme Dimitri, Laura regrette le manque d’animations dans le centre-ville. Mais selon elle, c’est surtout préjudiciable pour les plus jeunes. Malgré l’ouverture de la salle multimédia et la présence de la piscine municipale en face du collège, l’Entre-Deusienne regrette l’absence d’aménagements dédiés à la jeunesse dans les écarts. “Il y avait un aire de jeux à côté de chez moi, mais ils l’ont enlevé”, note-t-elle. Quand elle est avec sa filleule, la jeune intérimaire se retrouve avec peu d’options. “Sinon, il faut descendre à Saint-Pierre. Et là, il faut payer”, souligne Laura. 

1
La salle multimédia de l’Entre-Deux, qui sert notamment à projeter des films. 

 

2
La piscine municipale se situe en face du collège le Dimitile

 

  • Raoul, 59 ans, bâtiment 

Que les pouvoirs publics assument leurs responsabilités : L’ombre des gilets jaunes plane sur les municipales un peu plus d’un an après le début du mouvement. Raoul se souvient très bien de cette période, puisqu’il a subi les blocages à l’Entre-Deux. “On est dans une impasse et il y a une seule route. Avec Cilaos, je pense qu’on a été les plus impactés”, raconte-t-il. Le quinquagénaire regrette l’absence d’intervention des forces de l’ordre, des pouvoirs publics et de la mairie en particulier. “C’était des gros bras, des nervis sur la route. Ils auraient dû prendre leurs responsabilités et les dégager. L’Etat, mais aussi la mairie, a dit aux gendarmes et à la police de ne pas agir, alors qu’ils bloquaient tout. Pour moi c’était un ordre illégal”, tempête-t-il. Raoul ne décolère pas et regrette vraiment la tournure des événements. “Je ne suis pas contre les idées des gilets jaunes, mais ici, j’ai l’impression que certaines personnes étaient placées sur les blocages pour d’autres raisons”, insinue-t-il. Pourtant, au delà de cet épisode exceptionnel, Raoul estime que l’Entre-Deux est “une belle commune, où il fait bon vivre”. Il salue la fluidité des services communaux, et celui qui a vécu et travaillé dans d’autres villes réunionnaises ajoute même : “C’est l’une des moins corrompues”. 

 

Entre-Deux en bref 

La superficie : 98,9 km2

La population (Insee 2017) : 6 969

Le maire sortant : Bachil Valy 

Les candidats :

1

Toute l’actu sur les municipales à l’Entre-Deux, est à retrouver dans notre dossier spécial > ICI



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com