Une mère et sa fille droguent une femme pour qu’elles puissent voler son bébé

0
39
Booking.com


Pour une maman, son bébé est la plus belle chose au monde. Ainsi, lorsqu’une mère américaine se fait approcher par deux femmes pour photographier son enfant, elle n’hésite pas à accepter. Celle-ci était alors loin de se douter des réelles intentions de Juliette Parker et sa fille de 16 ans qui se révéleront des plus diaboliques. Dans un guet-apens digne d’un film d’horreur, Les pseudo photographes droguent la jeune maman afin de kidnapper son bébé. Voici le récit de cette histoire relayée par le journal britannique Dailymail.

C’est dans l’état du Colorado aux États-Unis que Juliette Parker vit avec sa fille de 16 ans. Femme au parcours atypique, elle s’est présentée aux élections pour devenir maire en 2019, et se fait passer pour une photographe afin de tenter de kidnapper un bébé l’année suivante. Découvrez les détails de cette histoire déconcertante.

Une histoire rocambolesque

Juliette Parker est une ancienne candidate aux élections municipales en 2019. Elle est accusée d’avoir drogué et tenté de kidnapper le bébé d’une jeune maman. C’est le 5 février que cette histoire rocambolesque commence, une jeune mère appelle les pompiers, et les informe qu’elle se sent faible, qu’elle a envie de vomir et plus urgemment, qu’on l’aurait drogué. Les pompiers arrivent à temps pour pouvoir porter secours à la jeune femme. Celle-ci est emmenée à l’hôpital et a attendu d’être soignée avant d’aller à la police pour porter plainte.

Arrivée chez les forces de l’ordre, la jeune maman raconte un récit digne d’un scénario d’un film hollywoodien. Juliette Parker, connue pour s’être présentée aux élections municipales de 2019, aurait tenté de kidnapper son bébé.

Un guet-apens sur Facebook

Juliette Parker approche la maman à travers un groupe de mamans sur Facebook. La femme se fait passer pour une photographe, prenant en photo des bébés, elle approche de multiples mamans en leur demandant si elle peut venir prendre en photo leurs enfants.

Flattée, une jeune maman aurait répondu oui à Juliette Parker qui se présente sous plusieurs acronymes comme Juliette Noël ou Juliette Gains. Juliette Parker visite la jeune maman deux fois, les séances se passent sans aucun problème. C’est lors de la troisième visite que Juliette Parker arrive cette fois-ci avec sa fille de 16 ans. Elle vient avec des cupcakes, un acte a priori innocent voire même gentil. Malheureusement, la jeune maman ne va pas tarder à découvrir que cette offrande est empoisonnée. Quelques minutes après en avoir consommé, la mère commence à ressentir les effets de la drogue, elle tient à peine debout quand elle a le réflexe mettre dehors Juliette Parker etsa fille. Un geste qui aura sûrement sauvé son petit bébé d’un éventuel kidnapping. C’est à ce moment-là que la victime réalise que Juliette Parker aurait volé les clés de sa maison.

Après avoir contacté la police et porté plainte, l’enquête révèle rapidement que Juliette Parker avait l’intention de kidnapper un bébé afin de l’élever comme si c’était le sien. Elle n’était d’ailleurs pas seulement en contact avec cette victime et les policiers suspectent qu’elle ait pu approcher d’autres jeunes mamans.

Le piège des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont d’une certaine manière rapproché les gens. Des inconnus peuvent communiquer à travers ces plateformes en quelques secondes. Mais cette promiscuité est néanmoins trompeuse car il ne faut pas oublier que derrière l’écran se trouve une personne que vous ne connaissez pas et qui peut facilement mentir sur son identité et ses véritables intentions.

L’histoire de cette jeune maman n’est malheureusement pas une exception. Internet a offert aux personnes mal intentionnées un véritable terrain de jeu, c’est pour cette raison qu’il revient à chacun d’user de méfiance raisonnable afin d’éviter toute complication. Cela vaut pour vous, mais aussi pour vos enfants, car n’oubliez pas que les prédateurs sexuels sévissent malheureusement sur le web et cherchent à trouver des victimes vulnérables. Restez vigilants.





Source link

Booking.com