Services financiers : AXYS renforce son positionnement en Afrique avec une fusion au Kenya

0
25
Booking.com


« Nous sommes ravis à l’idée de joindre nos forces à celles de l’AIB. Cette opération nous permettra, en outre, de lancer la seconde phase de notre développement et de renforcer notre présence au Kenya. De plus, au-delà de l’accord financier, c’est une fusion de savoir-faire, de valeurs humaines et d’objectifs d’excellence communs pour nos clients et nos équipes », déclare Louis Lallia, directeur exécutif de l’ApexAfrica Capital Ltd, qui fait partie de l’AXYS depuis 2015. La nouvelle entité née de cette fusion vise à s’imposer comme un incontournable du marché dans le domaine du courtage en va- leurs mobilières, des produits et services dérivés, du négoce d’obligations, de la recherche et du conseil en finance d’entreprise. C’est ce que souligne un communiqué émis à cette occasion.

Sur le plan numérique, ApexAfrica Capital Ltd compte asseoir son statut de leader in- contesté de l’innovation, grâce aux avancées passées des deux compagnies dans ce domaine. Ces dernières ont à leur actif des marques établies, telles que l’AIB DigiTrader : la première plateforme de négociation au Kenya à automatiser entièrement le processus de négociation.

L’entité bénéficiera d’investissements soutenus dans les réseaux et les technologies futures et disruptives. Cette stratégie numérique permettra une amélioration constante de la gamme et de la qualité des produits et des offres de services, offrant ainsi une plus grande inclusion financière et plus de commodité aux clients actuels et futurs. « Cette perspective d’alliance réjouit toute l’équipe de l’AIB Capital. Elle permettra de renforcer nos capacités grâce à la consolidation du capital et de créer des solutions de services d’envergure. Nos clients bénéficieront également d’une solide gestion des relations et de l’excellence combinée du service client », déclare Paul Mwai, PDG de l’AIB Capital Limited.

La joint-venture fera par- tie du groupe AXYS et offrira ainsi de nouvelles et « plus grandes opportunités » de développement, de croissance et d’avancement aux membres des équipes. Les conseils d’administration des deux compagnies partagent la conviction qu’à l’issue de la fusion, la nouvelle entité sera bien placée pour jouer un rôle prépondérant, non seulement dans le secteur financier kényan, mais aussi dans la région tout entière et au-delà. Les deux compagnies continueront d’opérer indépendamment jusqu’à l’approbation de la fusion par les autorités régulatrices kényanes.





Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com