[Politique] Municipales à Saint-Louis : Serge Rangama ne veut pas participer à un débat “de deuxième zone”

0
7
Booking.com


Hier jeudi soir, six candidats aux municipales sur la commune de Saint-Louis étaient invités à débattre sur le plateau du journal télévisé d’Antenne Réunion. Il s’agissait de Cyrille Hamilcaro, Claude Hoarau, Yvan Dejean, Jean Piot, Pierrick Robert (SE) et Juliana M’Doihoma (SLR). Six candidats sur les neuf qui visent le fauteuil de maire à Saint-Louis. 

Parmi les trois restants, qui devraient participer à la deuxième séquence du débat saint-louisien le mardi 18 février, Serge Arnaud Rangama, qui ne cache pas son mécontentement. “Les Saint-louisiens et Rivièrois ont souffert et souffrent encore en 2020, cette injustice se trouve à tous les niveaux. Même au niveau de la presse nous vivons cette injustice”, clame-t-il, en pointant du doigt le débat télévisé en deux séquences. 

“Quels sont les critères de sélection ?”, s’interroge Serge Rangama. “Je ne peux pas cautionner cette attitude car je pense à la population saint-louisenne et rivièroise qui souffre de la discrimination au quotidien sur les services rendus par la Mairie (attribution de logement, emploi, aide etc…)”. 

Par conséquent, il a informé dans un communiqué qu’il ne participerait pas à cette “table de deuxième zone”, dans une volonté de ne pas “trahir ses valeurs et la population”, insistant sur son ambition de justice sociale pour tout le monde à Saint-Louis. 

“Je participerai à un débat lorsque tous les candidats seront présents ce qui me semble logique et cohérent et démocratique”, a-t-il conclu. 

La chaîne, de son côté, avait expliqué depuis quelques jours son choix de n’accueillir que six candidats, justifiant des “contraintes techniques du plateau des journaux télévisés” qui “ne permettent pas l’accueil de l’ensemble des candidats en simultané”. 



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com