Le cancer du poumon tue chaque année plus de 30 000 personnes en France : 11 symptômes à identifier

0
40


Le cancer fait partie des maladies les plus difficiles à vivre. Celui-ci est caractérisé par une multiplication non contrôlée des cellules du corps et peut toucher divers endroits de l’organisme. Dépister un cancer au stade précoce est donc un paramètre clé pour augmenter ses chances de survie. Considéré comme l’un des plus fréquents dans l’Hexagone, le cancer du poumon aurait mené à 46 363 diagnostics en 2018. Voici ses symptômes.

Selon l’institut Curie, 15% des nouveaux cas de cancers seraient liés au cancer du poumon. Comme son nom l’indique, celui-ci touche l’organe éponyme responsable de la respiration. C’est un cancer qu’il ne faut pas sous-estimer, puisque toujours selon les professionnels de santé, il représenterait la première cause de décès par cancer dans le monde.

Une hausse chez la femme

Deuxième type de cancer le plus fréquent chez l’homme et troisième chez la femme, le cancer du poumon se révèle particulièrement en hausse chez le sexe féminin. Comme l’explique Catherine Hill, épidémiologiste au Figaro, cela serait dû au fait que de plus en plus de femmes fument aujourd’hui, augmentant ainsi les facteurs de risque de la maladie. Des données qui inquiètent Santé Publique France qui voit “la mortalité par cancer du poumon se rapprocher fortement de la mortalité par cancer du sein”.
A cet effet, la prévention s’avère nécessaire en éliminant les facteurs de risque évitables. Sans oublier l’importance cruciale des symptômes de la maladie qu’il faut savoir reconnaître.

Cancer du poumon: 2 types

Il faut savoir qu’il existe deux types majeurs de cancer du poumon:  le cancer du poumon “non à petites cellules” et celui “à petites cellules”.

–  Le cancer du poumon à petites cellules est un cancer qui touche initialement les bronches de l’organe. Il peut s’agir de ce que l’on appelle un carcinome à petites cellules ou encore un carcinome mixte. Ce type de cancer est l’un des plus agressifs et se propage rapidement dans le corps. Il ne représente que 15 % du nombre total de cancers du poumon.

– Le cancer du poumon non à petites cellules est quant à lui, plus fréquent, et peut se manifester sous forme d’un adénocarcinome ou d’un cancer épidermoïde, tous deux pouvant mener à l’obstruction des bronches. Il existe également un troisième type qui regroupe les carcinomes indifférenciés, connu sous le nom de carcinome du poumon à grandes cellules.

Outre ces deux grands types, les poumons peuvent également souffrir d’un cancer s’étant manifesté dans d’autres organes du corps, ce qui donne lieu à des métastases pulmonaires.

Les signes du cancer du poumon

Il existe plusieurs signes qui peuvent potentiellement être causés par un cancer du poumon, sachant que comme le rappelle la Société canadienne du cancer, les symptômes restent les mêmes en cas de cancer du poumon à petites cellules ou non à petites cellules. Ainsi, il est primordial de rester vigilant face à ceux-ci :

  • Toux qui s’intensifie et qui ne disparaît pas, même sous médication contre la toux
  • Essoufflement rapide et avec le moindre effort
  • Respiration bruyante qui peut s’apparenter à un sifflement
  • Douleur au niveau du thorax, celle-ci s’intensifie lorsqu’on tousse ou lorsque l’on respire profondément
  • Traces de sang dans le mucus expulsé par la toux
  • Infections liés aux poumons (pneumonie, bronchite) qui persistent et qui sont récurrentes après la guérison
  • Perte de poids inexpliquée
  • Fatigue inexpliquée
  • Changement de la voix, généralement un enrouement de la voix est observé
  • Difficulté à avaler
  • Douleur osseuse

Si vous présentez un ou plusieurs de ces signes, il est impératif que vous visitiez un professionnel de la santé qui lui seul, pourra dépister un potentiel cancer du poumon avec précision.

Les facteurs de risque

Il existe plusieurs facteurs de risque qui peuvent significativement augmenter les chances de développement de cette maladie, il est impératif de les éviter afin de prévenir ce fléau :

– L’un des facteurs les plus connus et les plus dangereux est le tabagisme. Fumer, c’est non seulement s’exposer à un danger mais aussi porter atteinte à la santé des personnes qui nous entourent.
L’amiante est un minéral fibreux qui a été parfois utilisé dans l’industrie. Une exposition longue à ce matériel peut provoquer le développement d’un cancer du poumon.
– Le radon est un gaz cancérigène. De même que l’amiante, une exposition durable à ce gaz peut significativement augmenter le risque de cancer du poumon.





Source link

Booking.com