Elections générales : Un candidat sur deux a déclaré ses dépenses

0
59


photo d’illustration

A vendredi après-midi, date limite pour la déclaration des dépenses encourues pendant la récente campagne pour les élections législatives, 422 des 810 candidats contestant les 62 sièges sous le First Past the Post avaient fait le nécessaire. Ainsi, les 388 retardataires bénéficieront d’une extension jusqu’à la troisième semaine de janvier de l’année prochaine pour soumettre leurs affidavits à la Commission électorale.

A l’exception du leader du PMSD et ancien leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, les autres chefs de file des partis politiques, soit le leader du MSM et de l’Alliance Morisien, Pravind Jugnuath, le leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, le leader du MMM, Paul Bérenger, le leader du Part travailliste, Navin Ramgoolam, ont déjà complété cette procédure au terme de la Representation of the People Act. Le conseil légal de Xavier-Muc Duval a informé la Commission électorale en fin de semaine que le principal concerné a dû effectuer un déplacement à l’étranger en toute urgence et que les déclarations des dépenses électorales seront soumises dès demain.

Toutefois, vu le nombre accru d’affidavits en fin de semaine, soit 276, la Commission électorale, devant contre-vérifier les documents un par un un, n’a pas encore procéder à la mise à jour de son site web à vendredi soir avec les détails des dépenses encourues par les candidats respectivement, notamment les leaders, à l’exception de Paul Bérenger et d’Arvin Boolell. Cet exercice devrait être complété en début de semaine.

Néanmoins, l’on constatera que si en général les candidats des partis évitent de se rapprocher de la limite des Rs 150 000 autorisée par la loi, seul le ministre des Affaires étrangères et secrétaire général du MSM, Nando Bodha, a déclaré pile Rs 150 000, dont Rs 50 000 pour le financement des portions de briani le jour du scrutin, entre autres.





Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com