Sans coeur, elle échange son bébé contre une voiture

0
13
Booking.com


L’instinct maternel est-il inné ou serait-il relatif à certaines femmes seulement ? Cette question qui fait mouche a suscité l’intérêt de nombreux psychologues. En effet, le comportement de certaines femmes à l’égard de leur progéniture porte à croire qu’elles ne ressentent pas la force de ce lien. Dans ce sens, une histoire surprenante relayée par le Daily Mail révèle qu’une mère a échangé son enfant contre une voiture.

Une mère, originaire de Caroline du Nord, a fait l’objet d’une enquête de police pour avoir troqué sa propre fille contre une voiture. Cette histoire bouleversante n’a pas manqué de provoquer l’indignation des enquêteurs et de l’opinion publique.

Elle échange sa fille contre une voiture d’occasion

Alice Leann Todd, âgée de 45 ans, a été arrêtée à son domicile après avoir commis l’une des pires horreurs. En effet, la femme aurait conclu un marché avec Tina Marie Chavis et son mari Vicencio Romero, respectivement âgés de 47 et 53 ans.

Ces derniers ont accepté de donner leur voiture, une Plymouth Laser Hatchback, contre une petite fille de 2 ans. Mais cet échange a été effectué à huit clos et ce n’est que lorsque la fillette a été reçue dans un centre médical que les policiers ont pris connaissance de l’affaire.

En effet, Tina Marie, la nouvelle « maman » de l’enfant, l’a emmené dans un centre médical pour une présumée réaction allergique. Or, la fillette a été retrouvée avec des ecchymoses sur le corps, suscitant les interrogations du corps médical. De ce fait, ils ont supposé qu’elle se faisait violenter et ont contacté immédiatement les services de protection de l’enfance.

Par la suite, les enquêteurs ont demandé à Tina Marie les documents attestant du lien de maternité avec l’enfant. Mais la femme a été incapable de répondre à cette requête et a été contrainte d’avouer qu’elle l’avait adopté. Finalement, les enquêteurs ont découvert l’histoire sordide de cette pauvre fillette de 2 ans qui a été échangée contre un bien matériel des années 1990.

Pour les services de police, cette transaction demeure invraisemblable. La mère biologique de l’enfant, ainsi que le couple impliqué dans l’échange, ont été placés en prison pour « vente, reddition et achat illégal de mineure ». Ils sont emprisonnés sous réserve d’une caution de 50 000 dollars. La fillette a quant à elle été placée chez un membre de sa famille et est désormais en sécurité.

L’instinct maternel vu par les experts

Il est communément admis qu’une mère, dès lors qu’elle porte un enfant dans son ventre, ressent des émotions très particulières. En outre, le fœtus percevrait l’ensemble des fluctuations émotionnelles de la mère pendant la grossesse.

Dès lors, le lien précieux qui unirait l’enfant à sa maman s’établirait naturellement. Cet instinct serait commun à tous les mammifères, on utilise souvent des métaphores incluant des animaux pour décrire le comportement d’une mère avec sa progéniture.  Ainsi, une mère protectrice avec son enfant est qualifiée de « mère-poule » tandis qu’une mère prête à se battre pour son petit est une « mère-lionne ».

Néanmoins, Françoise Héritier, anthropologue et neurobiologiste, considère que la notion d’instinct maternel pourrait s’appliquer aux mammifères, mais non aux humains. Pourquoi ? Pour la simple raison que l’Homme se dote d’une conscience et d’un libre arbitre. Ainsi, ses actions et ses pensées émaneraient de sa propre volonté. Pour l’anthropologue, l’amour d’une mère pour son enfant n’est pas inné et serait relatif à chaque femme.

Dans le même ordre d’idée, Catherine Vidal, neurobiologiste et Maryse Vaillant, psychologue, indiquent que le cerveau humain est complexe et ne répond pas seulement aux instincts primaires. De ce fait, les hormones ne détermineraient pas l’amour qu’une mère puisse avoir pour son enfant.

Pour les experts, affirmer l’existence d’un instinct maternel serait réducteur pour la gente féminine. En effet, cette dernière serait alors réduite aux mêmes mécanismes comportementaux qu’un animal, incapable de penser et de ressentir librement. Ainsi, pour les experts, chaque femme serait unique en fonction de ses expériences et de son contexte social. Certaines mères éprouvent donc rapidement un amour inconditionnel pour leur enfant, incluant protection et dévotion, alors que d’autres ne ressentent que de l’indifférence.





Source link

Booking.com