Double drame à Fond-du-Sac : le DPP conteste la liberté conditionnelle de Ritesh Kumar Baboolall

0
17
Booking.com


Après une motion déposée par son avocat, Me Yousouf Mohamed, Ritesh Kumar Baboolall a obtenu la liberté conditionnelle devant la Bail and Remand Court (BRC). Il est accusé du meurtre d’Anand Ghoorbin, 62 ans et de celui de son fils, Vijayanand Ghoorbin, 37 ans. Presque deux ans après ce drame, la police n’a pas encore logé la charge formelle contre Ritesh Kumar Baboolall. 

Les faits ont eu lieu le 2 janvier 2018 et c’est un règlement de compte qui est à l’origine de cette affaire. Selon Gawtam Ghoorbin, le fils d’Anand Ghoorbin, qui s’exprimait quelques jours après les faits, les membres de la famille célébraient le Nouvel An chez eux, à Fond-du-Sac, quand un tout-terrain s’est arrêté en face de leur résidence. « Zot finn met zot laparey for e zot ti pe larg zot lafime dan nou lakour », avait affirmé ce dernier. Ils ont alors demandé à Ritesh Kumar Baboolall de ne pas agir ainsi. L’accusé serait retourné sur les lieux plus tard dans la soirée dans son 4×4 et aurait foncé sur Anand et Vijayanand Ghoorbin.

Dans son ruling, la magistrate, Najiyah Dauharry-Jeewa, a conclu que le droit constitutionnel de l’accusé d’être en liberté provisoire l’emporte sur la nécessité d’une détention continue. Elle souligne que depuis le 31 janvier 2019, la poursuite a précisé qu’elle n’a besoin que de trois mois pour décider de porter l’affaire ou pas devant la cour d’assisses. Cependant le délai est déjà écoulé et aucune décision n’a été prise. Elle a donc fixé la caution à Rs 100 000 et précisé que l’accusé devra résider chez sa grand-mère à Camp-Thorel.  

Toutefois, le bureau du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) a contesté la décision de la Bail and Remand Court et demandé un « stay of execution » du ruling en attendant de loger ses points d’appel. Ritesh Kumar Baboolall devra donc patienter avant de goûter à la liberté.



Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com