Attentat à la pudeur: elle contredit les propos de sa fille

0
21
Booking.com


«Il n’est pas ce genre de personne. Ma fille s’est laissée influencer par sa grand-mère.» Cette mère est catégorique. Son concubin n’a commis aucun attentat à la pudeur sur sa fille de 12 ans lorsque cette dernière dormait dans une chambre à côté de la leur, dans la maison où habite l’accusé. Appelée à déposer dans le cadre du procès intenté à ce gardien de prison de 40 ans, qui est accusé d’attentat à la pudeur, la mère a démenti les propos de sa fille, en cour intermédiaire hier lundi 18 novembre, devant le magistrat Sacheen Boodhoo. 

Pour la mère de la jeune fille, c’est une fausse allégation qui a été portée le 22 avril 2013, à Goodlands, contre son concubin. Interrogée par l’avocat de la défense, Me Ludovic Balancy, elle a expliqué que cela fait pratiquement dix ans qu’elle vit en concubinage avec l’accusé. «Votre fille dit qu’elle avait essayé de se confier à vous le soir même où l’incident se serait produit mais que vous vous trouveriez en état d’ébriété. Qu’avez-vous à dire ?» a demandé Me Balancy. 

Fait que la mère a nié. Selon ses dires, ce n’est que lorsque son concubin a été placé en état d’arrestation qu’elle a appris les allégations d’attentat à la pudeur. Les avocats de la défense et de la poursuite présenteront leur plaidoirie et réquisitoire le 10 décembre, avant qu’un jugement ne soit prononcé.
 




Source link

Booking.com