SMB reprend les permis du Simandou auparavant détenus par Beny Steinmetz – JeuneAfrique.com

0
27
Booking.com



La compagnie SMB a été la première à acheminer la roche par les fleuves, nombreux en Guinée maritime (ici le port de Dapilon, sur le Rio Nunez).

La compagnie SMB a été la première à acheminer la roche par les fleuves, nombreux en Guinée maritime (ici le port de Dapilon, sur le Rio Nunez). © Nicolas Cuquel/SMB/35Nord


Le consortium singapourien-sino-guinéen décroche les blocs 1 et 3 du gisement de fer guinéen, considéré comme le plus important du continent. Il s’est engagé à construire le Tranguinéen ainsi qu’un port minéralier à Matatong.


Attendue depuis plusieurs semaines, la réattribution des blocs 1 et 2 du gisement de fer guinéen du mont Simandou à la Société minière de Boké (SMB) a été officialisée ce mercredi 13 novembre.

Pour l’emporter, le groupement singapourien-sino-guinéen s’est engagé à exporter son minerai à travers le territoire guinéen – et non pas via le Liberia – en construisant notamment une voie ferrée de plus de 650 kilomètres – le Transguinéen –, ainsi qu’un port en eau profonde sur la presqu’île de Matakong, à quelque 50 km au sud de Conakry, dans un délai de cinq ans à compter de la ratification des conventions.

Le Transguinéen pourrait être construit par China Railways, avec qui la SMB est déjà en partenariat. Aucune prévision d’investissement n’a été communiquée à cette heure. On ne connaît pas non plus les conditions d’attribution des permis. Le consortium était opposé à l’australien Fortescue.

SMB en position de force en Guinée






Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com