Élections générales: le jour d’après pour ceux qui n’ont pas été élus

0
34
Booking.com


De nombreux candidats qui n’ont pas été élus disent qu’ils reviendront dans cinq ans.

Ils sont combatifs, les candidats aux élections générales 2019 qui ne sont entrés au Parlement. Certains nous donnent déjà rendez-vous dans cinq ans.

Jasmine Toulouse :«Je ne vais pas arrêter le social»

La candidate du MMM, battue au n°14 (Savanne – Rivière-Noire), n’est pas peu fière de sa prestation. Elle a récolté 12 868 voix, pour sa première participation aux élections générales. Même si «la déception est là», elle y voit «une étape». Son programme : continuer. «À la base, je fais du social. Je ne vais pas arrêter parce que je n’ai pas été élue.» Jasmine Toulouse affirme qu’elle compte rester au MMM «car il faut commencer à travailler pour les prochaines élections». L’artiste Jasmine Toulouse n’est pas en reste. Elle avait lancé son album Kiltir melanze en août. Samedi prochain, 16 novembre, la chanteuse sera en live au Safari Bar, à Grand-Baie.

Raviraj Beechook : «Je suis plus que jamais déterminé à continuer»

«On a perdu une bataille, pas la guerre. Je suis plus que jamais déterminé à continuer, surtout après les irrégularités que nous avons constatées», affirme Raviraj Beechook, candidat travailliste au n°6, Grand-Baie- Poudre-d’Or. Pour sa première participation aux élections générales, l’habitant de Lallmatie a récolté 14 152 voix. «Je ne suis pas déçu. Toutes ces personnes m’ont fait confiance. C’est très honorable et encourageant. » Un résultat qui tombe après qu’il a labouré le terrain pendant  deux ans et demi, affirme-t-il. Avant d’envisager toute refonte du Parti travailliste, Raviraj Beechook souligne que l’heure est à «l’autopsie de la défaite. Je souhaite que tout changement soit âprement débattu au sein des instances du parti». Pour le moment, Raviraj Beechook «respire un peu», se ressource auprès de son fils âgé de deux ans et demi. Et pense à relancer sa société de consultant en événementiel, Inbox Communication, avec laquelle il a organisé les spectacles de Jamel Debbouze et de Kev Adams, dans le courant de l’année.

Gilles L’Entêté :«Je reste dans la politique»

Catégorique, le candidat battu de l’Alliance Morisien au n°20 Beau-Bassin – Petite- Rivière, affirme : «Je reste dans la politique.» Il avait démissionné de son poste de General Manager de la National Housing Development Company pour être candidat pour la première fois aux élections générales. Gilles L’Entêté va-t-il retrouver son poste ? Sollicité, il dit seulement : «Je ne pourrais répondre qu’après avoir rencontré le Premier ministre.»

Seety Naidoo : retrouvera-t- il la présidence du CEB ?

«Depuis 2014 et même avant, j’ai un plan pour les jeunes de ma région. Demandez à ceux qui sont élus, Paul Bérenger et Deven Nagalingum, s’ils ont un plan», met au défi Seety Naidoo. Pour se porter candidat de l’Alliance Morisien au n°19 Stanley – Rose-Hill, il avait démissionné de la présidence du Central Electricity Board. Seety Naidoo va-t-il retrouver ce fauteuil de Chairman ? Le principal concerné dit seulement : «Professionnellement j’ai beaucoup de choses à faire. Tout dépendra des leaders. Je prendrai les décisions au moment voulu.»

Sudesh Rughoobur : «Je serai là aux prochaines élections»

«Satisfait» de sa performance Sudesh Rughoobur compte prendre quelque temps de repos. Ensuite, il continuera à faire du travail social, notamment auprès des forces vives de Saint-François et de Calodyne. «Je travaille aussi avec les conseillers de village, les clubs sportifs de la région.» Déçu de ne pas avoir eu d’investiture, l’ancien député du n°6 s’était porté candidat sous la bannière du Regroupement socialiste militant, tournant le dos au MSM. «Je voulais voir comment les gens évaluaient ma performance de député.» Sudesh Rughoobur a récolté 4 849 voix. Ce qui le rend «satisfait». Au point où «je vous le confirme. Je serai là aux prochaines élections».

Ken Fong : Retour à la mairie… pour l’instant

Hier matin, Ken Fong a retrouvé le fauteuil de maire de Beau-Bassin – Rose-Hill. Il avait pris un congé de la municipalité, depuis la veille du Nomination Day, le lundi 21 octobre. Il tient à remercier l’électorat du n°20. Le «Jackie Chan» de la campagne (c’est Ken Fong lui-même qui le dit) est arrivé en quatrième position juste après les trois élus du MMM, avec 8 094 voix. Désormais, le candidat de l’Alliance Morisien explique qu’il est de retour à la mairie, «pour l’instant». Et qu’il «attend les directives» de son leader.




Source link

Lexpress

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com