Toolsiraj Benydin: «Mo senti coud pied monn gagné»

0
24
Booking.com


Toolsiraj Benydin du Muvman Liberater lors de la régionale du parti ce mercredi 9 octobre.

Le cœur gros. Un discours intense… A la municipalité de Vacoas-Phoenix, ce mercredi 9 octobre, Toolsiraj Benydin du Muvman Liberater a voulu dire ce qu’il a sur le cœur. Car il ne digère pas l’idée d’avoir été catapulté au no. 20 pour y remplacer Anil Gayan. Pour lui, au no. 15. «ferm lizié mo coné kot pou alé».

Du coup, Toolsiraj Benydin a eu des mots durs envers l’alliance MSM-ML. Amer, il lance : «Se enn gran linjustice kinn fer enver moi. Li pé dir bann dimounn pa travay pou gayn ticket ? Kan ou travay samem so reward sa ? Sa kalité non. Ou soi pa donn ticket. Mo pou bizin prend enn desizyon.»

Mais, a toutefois ajouté Toolsiraj Benydin, il ne faut pas pour autant déduire qu’il se désolidarise de l’alliance. «Pa akoz mo pé dir sa mo donn serum l’opposition», prévient-il face aux journalistes présents. 

«C’est normal qu’il réagisse avec une part d’amertume», commente pour sa part Eddy Boissezo, membre du comité exécutif du Muvman Liberater. Il ajoute que ce «transfert» peut être aussi vu comme la «rançon de la gloire». «Mo sagrin ki Benydin, enn frere darm pé alé. Se peu et enn bon coter. Nou conn so lafos. Nou kapav donn li plus responsabilité.» 

Quoiqu’il en soit, il dit comprendre la «réponse émotionnelle» de Toolsiraj Benydin et il va, peut être «regretter d’avoir dit tout cela demain…» Et il appartiendra aux leaders de finaliser la liste d’attribution de circonscriptions, insistera-t-il.




Source link

Lexpress

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com