[Culture & Loisirs] VIDEO – Katy Toave i kraz maloya Los Angeles

0
15
Booking.com


Chaque année, l’Afrique s’invite aux Etats-unis pour un week-end de célébration. Le festival “The sound of blackness” met en lumière les musiques et danses noires. Au programme de cette 6ème édition, showcases au Barnsdall Gallery Theater et workshops dans différents studios de la ville. Cette année, La Réunion a résonné sur Hollywood Boulevard, grâce à Katy Toave, leader du groupe Simangavole.

 

Le 3 octobre dernier, Katy Toave, leader du groupe Simangavole s’envolait pour Los Angeles pour donner des cours de danse maloya. Quelques pas de danses avant de monter dans l’avion (Vidéo Facebook Katy Toave) :

Du 3 au 19 octobre la Réunionnaise anime une douzaine de workshops dans des écoles de danse. L’occasion également pour elle de se produire lors de deux showcases pendant “The sound of blackness”.

Dimanche, Katy dansait pour son premier showcase à Hollywood, sur “Banm Kalou Banm” de Danyel Waro (Vidéo Facebook Katy Toave) :

Un partage de la culture créole possible grâce à Sam Cook, du label australien Kiss My Blak Arts qui a déjà organisé des tournées de Simangavole en Australie et ailleurs. “Depuis deux ans, elle avait pour objectif d’amener le maloya aux Etats-Unis et elle a construit un réseau qui porte ses fruits mais pas simplement pour des concerts sans lendemain. Là, on travaille sur quelque chose de durable”, expliquait Katy Toave dans une interview accordée au JIR en septembre dernier.

Katy a donc innové en donner pour la première fois des cours de maloya à Los Angeles. Une première aux USA ! :

“Salut à tous. Notre premier workshop aujourd’hui sera le Maloya, qui vient de La Réunion. C’est la première fois que cette danse est enseignée ici, à Los Angeles en Californie et aux Etats-Unis. Alors préparez-vous à un cours spécial. J’ai eu l’occasion de voire Katy danser hier soir, c’est une artiste merveilleuse. Assurez-vous de bien écouter, recevoir les informations et les mouvements qui vous seront transmis”

Sur sa page Facebook, Katy Toave a partagé les premières impressions de ses élèves américains, après leur premier cours de danse maloya :

“Le cours était exceptionnel ! J’adore le style.. On a appris quelque chose de nouveau aujourd’hui. C’est nouveau pour les Etats-Unis ! Merci beaucoup !”

“Je viens du Ghana et participe au workshop. J’ai suivi le cours de Katy Toave et c’était génial ! Je suis arrivé un peu en retard parce que je devais me préparer à donner mon cours de danse mais j’ai tout de suite reconnu des similarités avec les mouvements de danse du Ghana. C’était donc facile pour moi d’intégrer le cours même si j’avais raté le début. Les mouvements sont très fluides et c’était vraiment agréable. J’ai adoré le style !”

“On vient tout juste de terminer le premier cours c’était super, vraiment amusant et ça m’a permis de m’échauffer et là on enchaîne avec le deuxième cours !”

Le maloya passe donc à Hollywood, Los Angeles ou Beverly Hills via la danse mais aussi la musique. Hier soir, Katy la kraz un maloya au Riviera 31, à Beverly Hills, accompagnée de Matheo Techer, un autre artiste réunionnais la sot’ la mer :

“Je viens de voir Katy jouer avec Matheo et Munir… C’était incroyable ! C’était beau et ça a ravivé le lieu entier. J’ai adoré.. tous le monde a adoré. Alors merci infiniment !”

Et le maloya ne s’arrête pas là, puisque Simangavole, en formation complète, est retenue pour le festival Live dans le Colorado en 2020, alors que 200 groupes avaient été présélectionnés. Alon La Rényon !



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com