[Société] Saint-Pierre : Portes ouvertes sur la troisième dimension

0
48
Booking.com


L’aéroclub Sud ouvre ses portes, aujourd’hui et demain, à Pierrefonds. Avec de nombreux vols au programme, pour tenter de convaincre de futurs pilotes.

Ce week-end, les passionnés d’aviation ont rendez-vous à Pierrefonds, pour les journées portes ouvertes de l’aéroclub du Sud. Avant même l’ouverture, le succès est déjà là. “Nous avons ouvert les réservations à l’avance et c’est déjà presque complet. Cela permet aux gens qui viennent de loin d’être sûrs de pouvoir voler”, se félicite le président, Gérard Mailly, qui précise toutefois que des vols supplémentaires seront programmés pour les retardataires.

Le public aura le choix entre les vols découverte, d’une demie heure à bord d’un Cessna 172, destinés “à offrir cette activité à ceux qui n’y ont pas accès habituellement”, à prix réduit (45 euros pour les adultes, 30 euros pour les moins de 12 ans). Sont également proposés des vols d’initiation (90 euros), au cours duquel la personne prend les commandes en compagnie d’un instructeur. “Souvent, les gens qui réservent ce vol ont une idée de carrière derrière la tête ou envisagent de passer le brevet de pilote”, poursuit Gérard Mailly. Car ces portes ouvertes sont l’occasion pour l’aéroclub de trouver de nouveaux adeptes. “En temps normal, on compte une quinzaine de nouveaux élèves par an. Mais sur un week-end de portes ouvertes, on peut arriver à enregistrer le même nombre de recrues”, continue le président de l’aéroclub, qui compte près de 70 membres.

 

NOUVELLE LICENCE
 

Depuis le début de l’année, l’aéroclub propose, en plus du brevet de pilote privé (45 heures de vol à 170 euros l’heure), une licence de pilote d’avion léger (LAPL), qui nécessite seulement une trentaine d’heures de vol, donc à un coût moindre, mais ne permet de voler que sur le territoire européen.

Aujourd’hui et demain, de 9 heures à 17 heures, ceux qui n’auront pas l’opportunité d’admirer le Sud depuis la troisième dimension pourront s’essayer sur deux simulateurs de vol, dont un équipé d’un casque à réalité virtuelle. Une exposition de drones et de maquettes d’avions réalisées par des élèves pilotes est également au programme. Enfin, les visiteurs auront peu-être la chance d’admirer le magnifique travail de restauration effectué sur un avion de type “Chipmunk”, propriété de la famille Adam de Villiers. Ce biplae monomoteur servait notamment d’avion d’entraînement pour les forces aériennes canadiennes et britanniques pendant la Guerre Froide. “Il vient d’être restauré et a effectué son premier vol il y a peu, confie Gérard Mailly. C’est un vrai petit bijou !”

J.C.

 

 

 



Source link

clicanoo

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com