Demande de divorce: «Cette affaire ne me ronge pas» dit Zafiirah Veeren

0
47
Booking.com


Peroomal Veeren et son épouse Peroomal Veeren se sont présentés à la Family Court, hier.

Peroomal Veeren se sépare de son épouse Zafiirah Khalidah après 12 ans de mariage. Ils se sont présentés devant la Family Court, hier, mardi 24 septembre, loin des regards du public. Le trafiquant de drogue est arrivé en cour sous forte escorte policière composée d’une dizaine d’officiers du Groupement d’intervention de la police mauricienne. Il est représenté par Me Alwin Jawaheer et Me Pazhany Rungasamy, avoué.

Le condamné avait demandé le divorce le 2 juillet car sa femme ne lui rendait plus visite en prison. «Elle a montré un désintéressement à venir me voir.» Pourtant, son épouse et lui ont même échangé un léger sourire au début de l’audience et se regardaient tendrement.

«Cette affaire de divorce ne me ronge pas, je dois faire avec. Ce qui me fatigue c’est que je ne suis pas coupable dans l’affaire de vol au domicile d’un commerçant à Vallée Pitot qui remonte à avril», a soutenu Zafiirah Khalidah Veeren après l’audience.

Lorsque le magistrat Iqbal Maghooa a demandé à Zafiirah Khalidah Veeren si elle accepte cette demande de divorce, sa voix était à peine audible. Elle a dû hausser le ton pour répondre qu’elle n’avait aucune objection à cette demande. L’affaire sera entendue sur le fond au 11 octobre.

Zafiirah Khalidah Veeren a avancé que cette demande de divorce fait partie de la vie et qu’il faut l’accepter. Elle se dit plus préoccupée par l’affaire de vol et compte bien prouver son innocence. «J’ai mon alibi et les preuves d’où j’étais ce jour-là. Ce sont les autres présumés voleurs qui ont pris ma voiture car la clé était gardée chez ma grand-mère. J’ai été terriblement affectée par cette affaire. Je me défendrai bec et ongles en cour. Un des deux voleurs m’a révélé que le coffre est avec sa mère.»




Source link

Lexpress

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com