Japon : un robot enseigne la sagesse dans un temple de Kyoto

0
61
Booking.com


Le robot représentant la déesse bouddhique de la compassion Kannon accueille les visiteurs du d’un temple japonais vieux de 400 ans. L’androïde Mindar, dont la conception a coûté près d’un million de dollars, récite à volonté des soutras et met en garde d’une voix métallique contre la vanité et les dangers du désir, de la colère et de l’ego.
 

Les prêtres en chair et en os sont toujours bien là au temple Kodaiji de l’ancienne capitale japonaise Kyoto, et voient avec bienveillance ce nouvel associé fait de câbles apparents et de silicone. De la taille d’un adulte, le haut du crâne ouvert laissant apparaître l’électronique, une minuscule caméra dans l’œil gauche, avec seulement le visage, les mains et les épaules en silicone pour imiter la peau humaine, le « prêtre-robot » est placé dans une salle prévue pour lui. Sur un mur sont projetées des traductions en anglais et chinois des soutras qu’il prononce, ainsi que des images de la nature ou d’une foule.
 

«Les occidentaux sont ceux que le robot a le plus gênés», selon Tensho Goto, un prêtre bouddhiste, il affirme que les réactions des Japonais sont majoritairement positives. «Les Japonais n’ont pas de préjugés contre les robots. Nous avons été élevés avec des bandes dessinées dans lesquelles les robots sont nos amis, les occidentaux pensent différemment ».
 

AFP



Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com