Attouchements sexuels sur une fillette de 4 ans : un chauffeur de van, 61 ans, condamné

0
70
Booking.com


Ce verdict intervient six ans après les faits. Abdool Azarde Goolamally, 61 ans et chauffeur de profession, a été condamné à trois ans de prison par la Cour intermédiaire pour attentat à la pudeur ce mardi. 

Abdool Azarde Goolamally, un habitant de Grand Bel-Air, était poursuivi devant la Cour intermédiaire sous une accusation de « attempt upon chastity upon a child under the age of 12 ». Il était accusé de s’être livré à des attouchements sexuels sur une fillette de quatre ans. Délit commis le 9 septembre 2013 à Mahébourg. Ce chauffeur de van, âgé à l’époque de 55 ans, avait plaidé non coupable. 

Le jour fatidique, l’accusé devait conduire la fillette à son domicile après l’avoir récupérée de son école. En route, il s’est arrêté et a donné un jus à l’enfant qui s’est ensuite sentie mal. Ensuite, il s’est livré à des attouchements sexuels sur celle-ci. 

C’est le 25 juillet 2019 qu’Abdool Azarde Goolamally a été jugé coupable du délit par la magistrate Nadjiyya Dauhoo. Celle-ci a, ce mardi 13 août 2019, condamné l’accusé à trois ans de prison. Abdool Azarde Goolamally a donné avis d’appel. Toutefois il demeure en détention après que la police a objecté à sa remise en liberté provisoire en attendant son appel. 
« Mon époux est innocent…», a déclaré l’épouse d’Abdool Azarde Goolamally après avoir pris connaissance du verdict. Celle-ci dit croire en l’innocence de son époux.  

L’accusé a violé la confiance des parents

A l’énoncé du verdict, la magistrate a souligné que l’accusé avait plaidé qu’il a sous sa responsabilité sa mère, âgée de 90 ans atteinte d’Alzheimer, et qu’il est le seul gagne-pain de la famille. Il avait aussi déclaré qu’il a un emprunt à rembourser. 

Toutefois la magistrate note que l’accusé n’a produit aucun certificat médical démontrant la maladie de sa mère ni a-t-il fourni une quelconque preuve concernant l’emprunt qu’il avait contracté. 

La cour a aussi pris note qu’Abdool Azarde Goolamally a un casier judiciaire vierge. Cependant, selon la magistrate, ce n’est pas une raison pour que la cour se montre clémente envers lui.

D’autre part, la cour a pris en compte le fait que les parents de la victime avaient confiance en l’accusé car ce dernier véhiculait leur enfant. Or, Abdool Azarde Goolamally a violé cette confiance et a profité du fait que l’enfant était seule dans le véhicule pour commettre ces attouchements. Il l’avait également menacé de la jeter dans la mer si toutefois elle révélait quoi que ce soit à quiconque. 

« La cour a un devoir de protéger la société en particulier ceux qui sont vulnérables et innocents », a affirmé la magistrate Nadjiyya Dauhoo. D’autant plus que le rapport médical de l’examen de la fillette indique qu’elle a subi des blessures à ses parties intimes. 
 



Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com