Blessé mortellement dans une ambulance: ses héritiers touchent Rs 900 000

0
397


Il s’était blessé à bord d’une ambulance alors qu’il se rendait à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, pour sa séance de dialyse. Vinod Caunhye, lui-même un ambulancier de l’établissement hospitalier, est décédé quelques jours suivant l’accident. Ses trois héritiers, représentés par Me Eassen Soobramanien, avocat, avaient fait servir une mise en demeure et déposé une plainte, rédigée par Kaviraj Bokhoree, avoué. Selon eux, l’accident a eu lieu à cause de la négligence du chauffeur de l’ambulance. Mais un accord a été trouvé entre les plaignants et l’État, qui a accepté de leur verser Rs 900 000. Une décision a été ratifiée la semaine dernière devant la Cour de médiation.

Les faits remontent au 12 février 2014. Vinod Caunhye, un habitant de Ville-Neuve, Mahébourg, est transporté à l’hôpital Jawaharlal Nehru pour sa séance de dialyse. En essayant d’éviter une collision avec un autre véhicule sur la route à Beau-Vallon, l’ambulancier a brusquement freiné, est-il indiqué dans la plainte. C’est alors que leur père, qui se trouvait sur une civière, aurait été projeté et aurait heurté une structure du véhicule.

Blessé, Vinod Caunhye est admis à l’hôpital. Sa famille décide toutefois de le transporter à l’ex-hôpital Apollo Bramwell. Et le 16 février 2014, l’ambulancier décède. L’autopsie a révélé qu’il a eu le foie perforé, deux côtes fracturés et le crâne fracturé.




Source link

Lexpress

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com