4,7 milliards d’euros seront investis par l’Onee pour l’électricité et l’eau potable – JeuneAfrique.com

0
25
Booking.com




Un programme d’investissements de 4,7 milliards d’euros a été approuvé pour l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (Onee). Parmi les objectifs : sécuriser l’approvisionnement en électricité et en eau potable et poursuivre les projets pour dépasser l’objectif national en terme d’énergies renouvelables dans le mix énergétique.


L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (Onee) vient de voir son programme d’investissements 2019-2023 approuvé lors du dernier conseil d’administration présidé par le chef du gouvernement, Saadeddine El Othmani. Abderrahim El Hafidi, le directeur général de l’office, et ses équipes, disposeront d’une enveloppe d’investissement de 51,6 milliards de dirhams (4,7 milliards d’euros).

L’entreprise publique prévoit de se concentrer sur la sécurité d’approvisionnement en électricité et en eau potable en plus de l’intervention soutenue dans l’assainissement liquide. Parmi les objectifs les plus importants, figure aussi la poursuite du développement des projets permettant le dépassement de l’objectif national en termes d’énergies renouvelables fixé à 52% dans le mix énergétique d’ici 2030.

Sur l’activité électricité, le plan d’équipement qui accompagne la nouvelle feuille de route prévoit une enveloppe d’investissement de 26,1 milliards de dirhams. Plusieurs projets sont prévus pour une capacité additionnelle de 4 262 MW, dont 4 240 MW à base d’énergies renouvelables. En plus de la centrale thermique diesel de Dakhla (22 MW), plusieurs petites fermes éoliennes sont attendues pour une capacité globale de 1 656 MW, à Oualidia, Taza, Midelt ou encore Boujdour, dans le Sud.

Électrification de 30 900 foyers

Dans son nouveau programme, l’Onee devra aussi mettre en place, d’ici 2023, une capacité solaire additionnelle de 2 015 MW. Les projets qui seront élaborés durant les cinq prochaines années sont : Noor PV Tafilalet (120 MW), Noor PV Atlas (200 MW),  Noor PV II (400 MW), Noor Midelt (795 MW ) dont 190 MW en CSP (Centrale solaire thermodynamique). Des petites usines hydrauliques sont elles aussi prévues dans le programme avec une capacité de 220 MW.

Au-delà de 2023, le plan d’équipement prévoit la réalisation de l’extension de la nouvelle centrale à charbon propre de Jerada, d’une capacité de 350 MW, prévue pour 2025. Des enveloppes de 4,2 milliards de dirhams et 1 milliard de dirhams seront consacrées respectivement à l’amélioration des performances et de la qualité des services et à l’extension du réseau de distribution ainsi qu’à l’électrification de 30 900 foyers dans 1 270 villages.

Les équipes de l’office examinent également plusieurs projets d’interconnexion avec les pays voisins notamment le Portugal et la Mauritanie. Dans ce sens l’Onee concrétisera, au titre de la période 2019-2023, un programme important pour le développement de son réseau de transport avec une enveloppe de 8,7 milliards de dirhams.

Pérennisation et renforcement de l’accès à l’eau potable

Pour la branche eau, le nouveau programme prévoit 25,5 milliards de dirhams d’investissement. L’Office investira 5,7 milliards de dirhams pour la réalisation de plusieurs projets qui permettront de porter le taux d’accès à l’eau potable en milieu rural à 99,3 %, d’ici 2023. Une enveloppe de 15,2 milliards de dirhams sera dédiée à la pérennisation et au renforcement de l’alimentation en eau potable urbaine. Et pour l’assainissement liquide, 64 nouvelles stations d’épuration doivent être réalisées sur les cinq prochaines années grâce à 4,6 milliards de dirhams.





Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com