Cyclisme : le VCJCC plus rapide

0
14
Booking.com


Le VCJCC a remporté une victoire assez aisée

Le VCJCC a remporté, dimanche, le championnat national du contre-la-montre par équipes en devançant de huit secondes le FFSCKFC, tenant du titre. Cette course vient clore la saison des championnats, entachés d’une sombre histoire de réclamations dont on ne connaît toujours pas le fin mot.

L’épreuve, qui a été disputée sur 38,6 km, a sacré la formation la plus homogène sur le circuit de Côte d’Or. « Je pense que c’est ce qui a joué pour nous », analyse Thierry David, l’un des coureurs du club curepipien. En fait, il reconnaît une chose : le club flacquois est venu sans ses pointures, toutes prises en France avec la sélection pour les JIOI 2019. « Mais il ne faut pas non plus croire que ceux qui étaient là sont venus nous faire des cadeaux. »

En effet, le VCJCC, avec Thierry David, Steward Pharmasse, Aurélien de Commarmon, Jordan Lebon et Benito Beemul, tient tête aux Flacquois. « Ils ont aussi joué un peu de malchance », concède, beau joueur, Thierry David. À l’arrivée, ce chrono de 51’07, malgré un petit contretemps du jeune Aurélien de Commarmond. De leur côté, Philippe Colin, Hadrien Haudidier, Shawn Koon, William Labonne et Fabio Catherine terminent l’épreuve en 51’15 et remportent malgré tout la deuxième place. « Ils avaient de gros moteurs. Philippe Colin et Hadrien Haudidier sont deux excellents rouleurs. Ils avaient aussi Shawn Kwoon, champion de Maurice juniors du chrono », rappelle Thierry David. L’autre équipe du FFSC-KFC prend la troisième place, en 55’02. Revenant sur la victoire des siens, le sprinter curepipien, formé au club, parti faire une boucle à Flacq, puis revenu au VCJCC, savoure la victoire. « C’est toujours bon à prendre. En plus, ça donne du relief à la saison. »

Une saison qui sera sans doute désormais centrée sur le Tour de Maurice en septembre. D’ailleurs, cette année, le club curepipien vise une victoire d’étape. « C’est arrivé dans le passé qu’on remporte une victoire d’étape. Mais ça commence à dater. Il est temps d’y remédier. » Il y a autre chose qui trotte dans la tête de Thierry David : le maillot vert du meilleur sprinter. Il l’a déjà porté dans le passé. « Nous avons les moyens de tenter quelque chose. Mais tout dépendra de la densité et de l’intensité de la course. » Donc, une victoire d’étape serait peut-être plus jouable. « Je pense que ce serait un gros bonus pour nous », conclut-il.



Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com