la Guinée dos au mur après sa défaite face au Nigeria (1-0) – JeuneAfrique.com

0
36
Booking.com




Dominée par le Nigeria et pas aidée par un Naby Keita encore trop juste physiquement pour exprimer son talent, la Guinée s’est inclinée après avoir encaissé un but sur corner en deuxième mi-temps.


C’est l’homme sur lequel se portaient tous les regards au moment du coup d’envoi de ce choc du groupe B entre la Guinée et le Nigeria mercredi 26 juin à Alexandrie. Absent des terrains pendant plusieurs semaines à cause d’une blessure aux adducteurs, Naby Keita avait raté les trois matchs de préparation disputés par la sélection guinéenne avant la Coupe d’Afrique des Nations 2019.

Résultat : la Guinée s’était inclinée à trois reprises, alors qu’elle était restée invaincue lors des qualifications. Remplaçant face à Madagascar lors du premier match de poule de cette CAN 2019 lors duquel le Syli national n’a pas réussi à faire mieux qu’un décevant match nul (2-2), le capitaine et maître à jouer de l’équipe ouest-africaine était finalement titularisé d’entrée face au Nigeria par l’entraîneur belge de l’équipe guinéenne, Paul Put.

Quand Naby Keita s’est écroulé sur la pelouse d’Alexandrie suite à un contact viril avec un joueur nigérian à la 43e minute, tous les supporteurs guinéens présents dans le stade retenaient leur souffle. Plus de peur que de mal pour le milieu de terrain de Liverpool, mais chacun guettait avec anxiété le moindre indice d’une rechute. Avant cela, le capitaine du Syli était apparu encore un peu juste dans une première mi-temps très fermée entre les deux sélections d’Afrique de l’Ouest.

Devant des défenses bien regroupées, les joueurs offensifs tentaient leur chance uniquement sur des tirs lointains, mais, ni Ibrahima Cissé, ni Kamano ne parvenaient à surprendre le portier nigérian Akpeyi. La plus grosse occasion était finalement à mettre au crédit des Super Eagles. Lancé dans le dos de la défense guinéenne à la 36e minute, Iwobi filait seul face au but de Koné. Mais en position excentrée à six mètres de la cage, il oubliait Musa, son coéquipier, complètement démarqué, et frappait dans le petit filet.

Le Nigeria ouvre le score sur corner

De plus en plus émoussé au fil des minutes en seconde période, Naby Keita sortait finalement du terrain à la 71e minute. Pas encore remis complètement de sa blessure, il n’était pas parvenu à secouer une Guinée qui subissait de plus en plus face à des Super Eagles dominateurs physiquement. Coïncidence ? Deux minutes après la sortie de son capitaine, la Guinée encaissait un but sur corner. C’est le Nigérian Kenneth Omeruo qui coupait de la tête la trajectoire du ballon qui filait dans la cage de Koné (1-0, 73e).

Une ouverture du score loin d’être illogique. Inoffensive, la Guinée n’arrivait plus à tenir le ballon, ni à sortir de son camp. À la 61e, Iwobi, l’attaquant nigérian d’Arsenal très en jambes sur la pelouse d’Alexandrie, avait déjà fait passer un frisson dans le dos des supporteurs du Syli national en expédiant une frappe vers la lucarne du but guinéen. Mais Ibrahim Koné, auteur d’un bon match, repoussait le tir d’une belle claquette.

Le Nigeria gérait ensuite son but d’avance jusqu’au coup de sifflet final. Avec cette précieuse victoire les Super Eagles prennent la tête du groupe B avec six points, alors que la Guinée avec seulement un point en deux rencontres sera dans l’obligation de battre le Burundi lors du dernier match de poule pour espérer se qualifier en huitièmes de finale.





Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com