Mégaprojets du gouvernement : Côte d’Or Smart City disparaît des radars

0
51
Booking.com


Annoncée comme un des projets phares de ce gouvernement, en 2017, la Côte- d’Or Smart City a complètement disparu du Budget présenté lundi par Pravind Jugnauth. Cette ville intelligente n’est plus une priorité.

La Côte-d’Or Smart City, qui avait été mentionnée dans les deux derniers discours du Budget, a totalement disparu du Grand oral du Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, lundi 10 juin. Aucun mot, aucune référence à ce vaste projet qui s’étale sur 2 179 arpents, que ce soit dans le discours du Budget, dans les Budget Estimates couvrant 2019/2022, ou dans le plan stratégique du gouvernement pour les trois ans à venir.

Pourtant, cette nouvelle ville qui devait déjà être en train de sortir de terre à Côte- d’Or, et qui a pris la relève de la défunte Heritage City, devait être, ensemble avec le Metro Express, un des projets phares du présent gouvernement. Le Budget 2017/18 avait même fait provision pour un investissement de Rs 3,6 milliards sur trois ans rien que pour construire des bâtiments administratifs. Cela devait être la toute première étape. Le Budget de l’année suivante parle d’un parc technologique à être aménagé sur 150 arpents à Côte-d’Or.

Chez Landscope (Mauritius) Ltd, qui s’est vu confier la responsabilité d’ériger la ville intelligente, peu semble bouger. Une Expression of Interest avait bien été lancée en janvier 2018. Celle-ci a pris fin le 30 mars de la même année. L’exercice devait permettre de sélectionner les sociétés qui allaient épauler le gouvernement dans la tâche. Si les noms de ces compagnies devaient être rendus publics en juillet 2018, près d’un an plus tard, la sélection n’a pas encore été faite. Et plusieurs soumissionnaires s’impatientent devant la lenteur avec laquelle les choses avancent.

70 propositions

Au niveau de Landscope (Mauritius) Ltd, on confie que ce sera au Conseil des ministres de trancher, car le nombre de propositions se situe au-delà des 70. Ce sera au ministère des Finances de soumettre un rapport à ce sujet au Cabinet.

Pour commencer, on parle d’une première phase. Celle-ci s’étend sur 225 arpents. Elle comprend un quartier administratif de 25 arpents.

Selon un premier calendrier, la construction des bâtiments administratifs devait débuter en octobre 2018. Le Budget 2018/ 2019 parlait de deux tours de 30 000 mètres carrés chacune pour y abriter des ministères et départements gouvernementaux. Le grand déménagement devait se faire en août 2020. A ce jour, pas de trace de ces deux tours.

La construction de la Police Academy devait également démarrer en octobre de l’année dernière pour prendre fin en août 2020. Les nouvelles Casernes centrales de la police se situeront aussi dans cette zone de 225 arpents. Que ce soit pour la Police Academy ou les nouvelles casernes, on en est encore à un stade très embryonnaire. Le parc technologique n’est plus une priorité.

Le seul projet qui avance à vitesse grand V est la construction du complexe omnisports qui sera utilisée pour les Jeux des Iles qui démarrent à la mi-juillet. Évalué, au départ, à Rs 3,6 milliards, il coûtera Rs 4,6 milliards.

Pour la ville intelligente, l’ambition est, à terme, d’accueillir 100 000 résidents et de construire 40 000 logements sous forme d’appartements, villas et duplex. Il était question de diviser la ville en six districts : East Ébène Neighbourhood Centre, Côte-d’Or Central, Côte-d’Or Neighbourhood Centre, West Dagotière Neighbourhood Centre, Côte-d’Or South District Centre et East Hermitage District Centre.



Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com