Les scientifiques révèlent 8 mauvaises habitudes qui peuvent provoquer une rupture d’anévrisme

0
41
Booking.com


Un mal de tête soudain et violent peut être le signe d’une rupture d’anévrisme cérébral, considérée comme l’une des maladies du cerveau pouvant entrainer un décès et demeure ainsi un vrai danger pour la santé du cerveau.

Ce type d’accident vasculaire cérébral (AVC) dit « hémorragique » se caractérise par l’obstruction ou la rupture d’un vaisseau sanguin pouvant causer la mort des cellules nerveuses. L’anévrisme cérébral peut se déclencher de plusieurs manières. Pour nous aider, des chercheurs hollandais du Centre médical universitaire d’Utrecht ont pu identifier 8 facteurs potentiels qui conduisent à faire la maladie.

  1. Forcer les selles :

Lorsqu’on est constipé, nous avons tendance à forcer nos selles, ce qui peut provoquer l’éclatement des vaisseaux sanguins. Certes, il n’y aura pas d’anévrisme dans l’immédiat, mais à long terme, on peut assister à une rupture de l’anévrisme si vous cette mauvaise habitude persiste.

Conseil : Il est donc conseillé de traiter la constipation, notamment lorsqu’elle devient chronique.

  1. Consommer des boissons à base de cola:

Pour se désaltérer, il est très plaisant de boire des boissons gazeuses, cela apporte du tonus et nous permet de jouir du bon gout. Pourtant, consommer des boissons cola de façon régulière et exagérée pourrait conduire, selon une étude, à un AVC ou encore à la démence.

Cela s’explique par le fait que la combinaison d’une quantité élevée de sucre et caféine peut détruire les vaisseaux sanguins de votre cerveau, sans oublier l’augmentation du taux de sucre dans le sang.

  1. Les relations sexuelles intensives :

Selon une autre étude publiée dans une Revue Américaine de Médecine légale et de Pathologie datant de juin 2016, l’activité sexuelle peut constituer un risque non négligeable de rupture spontanée d’anévrisme cérébral. En effet, faire l’amour de manière intensive active le centre du plaisir du cerveau qui influe sur la pression artérielle. Cela peut donc entrainer l’éclatement des vaisseaux sanguins faibles du cerveau.

  1. Se moucher :

Lorsqu’une personne a un système immunitaire faible, il est sujet à toutes sortes de parasites ou d’allergie. Selon CBS News, le fait de se moucher pourrait provoquer des pointes de tension artérielle d’un coup, pouvant briser des vaisseaux sanguins et aboutir à un anévrisme cérébral.

  1. Vivre dans la peur constante :

Avez-vous un faible pour les films d’horreur ou avez constamment peur ? La frayeur pourrait éventuellement provoquer un éclatement des vaisseaux sanguins et donc le pourcentage d’anévrisme peut s’accentuer.

  1. Colère :

Selon une étude visant à comparer les liens entre la colère et les maladies cardio-vasculaires, menée par le Pr Elizabeth Mostofsky et ses collègues de Harvard, le risque d’avoir un AVC est multiplié par 6, deux heures après une explosion de colère.

Ainsi donc se mettre en colère peut augmenter de manière significative votre tension artérielle et aussi conduire à des saignements dans le cerveau, lorsqu’il y a éclatement d’une artère. On peut comprendre que les personnes colériques, rancunières sont des cibles potentielles de l’anévrisme cérébral.

  1. Exercices intensifs :

Faire des exercices physiques est essentiel pour garder la forme et rester en bonne santé, mais il ne faut pas non plus agir dans l’exagération en dépassant les limites, s’exposant à des risques énormes. A cet effet, des séances d’exercices intenses et l’utilisation d’équipements lourds pourraient éventuellement faire éclater des vaisseaux sanguins dans le cerveau, pouvant ainsi aboutir à un anévrisme cérébral.

  1. La consommation excessive de café :

Ce n’est pas difficile de devenir accro au café, notamment lorsque son arôme réveille nos sens. Seulement, il ne faut pas perdre de vue que la caféine prise régulièrement, selon une étude menée par des chercheurs du Centre des sciences de la santé et des soins primaires de l’université d’Utrecht,  peut causer une augmentation de la pression artérielle, en exerçant une grande pression sur les artères du cerveau.

Pour le moment, la médecine n’est pas encore arrivée à prodiguer un traitement préventif pour lutter contre l’anévrisme. Cependant, eu égard de tout ce qui précède, nous pouvons conclure que les vaisseaux sanguins jouent un rôle clé dans le déclenchement de cette maladie, il faut donc les préserver, les empêchant de s’affaiblir ou d’éclater en visant un mode alimentaire sain.





Source link

Booking.com