Globacom, un géant à l’étroit au Nigeria – JeuneAfrique.com

0
15




Si beaucoup de groupes veulent entrer au Nigeria, certaines des entreprises du pays se rêvent, elles, un destin continental, à l’image de l’opérateur Globacom, fondé par Mike Adenuga.


Au Nigeria, son entrevue avec le président rwandais, Paul Kagame, a fait le tour du web. Belinda Adenuga-Disu, plus connue sous le nom de Bella Disu, ne s’est pas encore imposée comme la grande patronne de Globacom. Mais sa venue à Kigali fin mars 2019, à l’occasion de l’Africa CEO Forum, où se sont retrouvés plus de 800 chefs d’entreprise, lui a permis de renforcer sa nouvelle stature.

Depuis janvier, la fille de Mike Adenuga – 66 ans, deuxième fortune du continent –, est la vice-présidente exécutive du deuxième opérateur de télécoms du Nigeria. Forbes estimait fin avril 2019 à 9,2 milliards de dollars la fortune de son père, bâtie grâce au pétrole – il exploite six blocs avec sa société Conoil dans le delta du Niger – et à l’opérateur de télécoms qu’il a fondé en 2003. Et il en est toujours le principal pilote. Dans son pays, l’entrepreneur est une légende dont on dit qu’il a payé ses études aux États-Unis en étant chauffeur de taxi puis gagné son premier million de dollars à l’âge de 26 ans en vendant des dentelles et des boissons sucrées.





Source link

JeuneAfrique

Have something to say? Leave a comment: