L’extinction (silencieuse) des plantes à travers le monde

0
15


Une récente étude suggère que près de 600 espèces de plantes ont disparu au cours des 250 dernières années. Une véritable extinction qui mérite toute notre attention, tant les végétaux sont importants pour nos écosystèmes.

Nous parlons souvent – à juste titre – de l’extinction qui touche actuellement les espèces animales. Les insectes, également touchés, sont bien souvent un peu mis de côté, tout comme les amphibiens. Mais ce n’est rien comparé aux végétaux. Et pourtant, on assiste bien à une véritable hécatombe. En témoigne ce premier rapport complet sur les extinctions mondiales de plantes, publié dans la revue Nature Ecology and Evolution. On y apprend notamment que près de 600 espèces de plantes ont disparu depuis le milieu du XVIIIe siècle. Ce rythme – environ deux espèces de plantes par an – n’a jamais été observé auparavant. Et pour les chercheurs, il est en grande partie causé par l’Homme.

« Les plantes sous-tendent et fournissent des ressources clés à des écosystèmes entiers du monde entier. Cependant, une grande partie des efforts déployés pour quantifier la perte de diversité des espèces dans le monde ont été concentrés sur des espèces charismatiques telles que les mammifères et les oiseaux, explique Rob Salguero-Gómez, membre du comité de la British Ecological Society. Comprendre à quel point, où, et comment les espèces de plantes sont perdues est pourtant d’une importance primordiale, non seulement pour les écologistes, mais aussi pour les sociétés humaines ».

571 espèces disparues en deux siècles et demi

Pour cette étude, une équipe de chercheurs a analysé des enregistrements et des rapports détaillés de plus de 1 200 espèces disparues. Ils ont constaté que le taux d’extinction des plantes est 500 fois supérieur à ce à quoi l’on pourrait s’attendre normalement. Plus précisément, 571 espèces de plantes auraient tout simplement disparu entre 1753 et 2018. C’est quatre fois plus que les précédentes estimations de la Liste rouge des espèces menacées. Et à titre de comparaison, c’est environ 2,5 fois plus que les disparitions d’espèces de mammifères, oiseaux et amphibiens combinées (217 espèces), au cours de la même période.

plantes
Crédits : Wikipédia/Inkey

Parmi les plantes disparues, citons le bois de santal du Chili, autrefois exploité pour la fabrication d’huiles essentielles. La thismia americana, également, qui passait la majeure partie de sa vie sous terre. Ou encore l’olivier à fleurs roses de Sainte-Hélène. On apprend également que les zones les plus touchées par ces disparitions sont les îles et les milieux tropicaux.

« Ce rapport est le premier nous permettant d’établir avec précision les plantes qui ont déjà disparu, leur origine et la rapidité à laquelle cela se produit, note Aelys Humphreys, de l’Université de Stockholm, et principale auteure de l’étude. La plupart des gens peuvent nommer un mammifère ou un oiseau qui s’est éteint au cours des derniers siècles, mais peu de personnes pouvaient jusqu’à présent nommer une plante éteinte ».

Notons par ailleurs que l’extinction des plantes entraîne forcément une cascade d’extinctions chez d’autres organismes qui en dépendent. Comme les insectes. En ce sens, les chercheurs proposent plusieurs mesures. Comme multiplier les efforts visant à enregistrer toutes les plantes à travers le monde. À soutenir la création d’herbiers également, ou encore à apprendre à nos enfants à voir et à reconnaître les plantes locales.

Source

Articles liés :

20 plantes mellifères à semer pour les abeilles et autres pollinisateurs

Dans la toundra, les plantes poussent plus vite et plus haut, mais ce n’est pas une bonne nouvelle

Vidéo : Une réaction étonnante se produit lorsque les plantes se blessent





Source link