Handisports – Mondiaux de Dubaï – Noemi Alphonse qualifiée au 5000m également

0
31
Booking.com


La Mauricienne a réalisé les minima sur cette distance (14.00) en T54, dimanche dernier, lors des Suisse Nationals.

Roberto Michel décroche aussi son ticket pour cette compétition après avoir réalisé les minima au 400m T34.

L’incontournable déplacement annuel en Suisse est désormais devenu la plate-forme par excellence de Noemi Alphonse pour réaliser de grosses performances. En quatre ans, la handisportive s’est offerte plusieurs records nationaux, dont deux records d’Afrique sur 1500m. Et lors des Suisse Nationals de dimanche dernier, elle a battu son record national (14.37) au 5000m, cette fois, en arrêtant le chrono à 13.06:31. Cette performance lui vaut également une qualification pour les Championnats du monde de novembre prochain, à Dubaï, où les minima était de 14:00.00. Pour rappel, Noemi Alphonse est déjà qualifiée pour cette même compétition au 100m, 400m, 800m et 1500m. À noter que Roberto Michel a lui validé son ticket pour ces mêmes Mondiaux, grâce à sa performance de 1.01:95 au 400m fauteuil de la catégorie T34. Les minima étaient de 1.08:00.

Injustement privée de ses chances d’aller chercher une qualification pour les Jeux olympiques de Rio, en 2016 au Brésil, Noemi Alphonse avait promis de revenir plus forte que jamais. Elle l’a d’ailleurs prouvé, au fil des années, avec des faits incontestables. Véritable machine à record, elle a, cette fois, battu son chrono au 5000m, elle qui avait clairement affiché ses intentions sur cette distance, la veille à Week-End.

Interrogé mardi, alors qu’elle attendait le car à l’aéroport de Rome, pour rallier Grosseto où elle participe, ce week-end, au Grand Prix d’Italie, Noemi Alphonse se disait très fière de ses performances, réalisées jusqu’ici. « Je suis très fatiguée, mais ô combien contente. J’ai connu un début de compétition très difficile en Suisse, avec, notamment, cette chute au 5000m, il y a un peu plus d’une semaine. J’ai été blessée et je peux dire que j’ai beaucoup souffert. Il n’empêche que le fait d’avoir battu mon record au 400m (58:73) et celle du 100m (17:00) m’a poussé à faire encore mieux. De plus, je suis super heureuse, d’avoir battu mon record d’Afrique du 1500m», souligne-t-elle.

Marianne et Asaun en quête de qualification

À l’issue des performances réalisées, Noemi Alphonse a parlé de mission accomplie, elle qui ne voulait pourtant pas faire ce déplacement. « Je suis devenue une perfectionniste au fil des années. Etant donné que je n’avais pas pu m’entraîner comme il se doit au cours de ces dernières semaines et ce, en raison de mes révisions, j’avais fait une crise d’angoisse. Je ne voulais pas faire ce déplacement, mais mon entraîneur, Jean-Marie Bhugeerathee a trouvé les bons mots pour me remotiver et m’aider à reprendre confiance », fait-elle remarquer.

Désormais, ajoute-t-elle, le travail se poursuit avec pour objectif de descendre sous les 17 secondes sur 100m. Elle rêve même d’arrêter le chrono à 16:85 qui est le record d’Afrique, chrono qui demeure à ses yeux très particulier. Car selon elle, elles sont peu les sprinteuses mondiales à rouler dans les 16 secondes.

Pour son entraîneur personnel, Jean-Marie Bhugeerathee, toutes ces performances ne sont que le fruit d’un long travail méthodique et bien planifié. Il a d’ailleurs ajouté qu’il attendait voir Noemi Alphonse battre ses records nationaux et d’Afrique au cours de cette tournée européenne. « Noemi est désormais une machine à records. Avec beaucoup de travail et de détermination, elle arrive aujourd’hui à côtoyer les meilleures mondiales. L’objectif est maintenant de briller aux 1500m, des Jeux des Iles, en décrochant la médaille d’or. Puis ce sera les Mondiaux de Dubaï où nous visons encore plus haut, dont une qualification pour les Jeux paralympiques de Tokyo au Japon », fait-il remarquer.

Jean-Marie Bhugeerathee se réjouit également des performances réalisées par son autre protégé, nommément Mehfooz Ozeer, lequel a prouvé qu’il est en net progrès notamment sur 400m, où il est passé de 1.02 à 56:99. Pour conclure, il dira que la compétition de ce week-end en Italie aura un tout autre attrait que celles en Suisse. « Noemi tentera de rouler tactique et privilégiera le résultat. Ce qui est tout à fait normal, après avoir déjà participé à trois compétitions de suite, en Suisse », explique-t-il.

En revanche, les deux non-voyants que sont Rosario Marianne et Anndora Asaun, auront à faire leur maximum, lors de leur toute première compétition internationale de l’année. Privés de licences pendant plusieurs mois, par la Visually Handicapped Persons Sports Federation, aussi bien que leurs guides, les deux sprinteurs auront à cœur de valider une participation, pour les Championnats du monde de Dubaï. Idem pour Mehfooz Ozeer qui ne l’a pas encore fait jusqu’ici.



Source link

Le Mauricien

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com