Ashit Gungah sur l’affaire Betamax : «Ramgoolam a-t-il lu et compris le jugement ?»

0
44
Booking.com


Le ministre du Commerce est revenu une nouvelle fois sur le jugement de la Cour suprême donnant gain de cause à la State Trading Corporation (STC) dans l’affaire Betamax. Ashit Gungah, lors de la conférence de presse du gouvernement ce samedi matin 8 juin, affirme que «la population est très en colère avec Navin Ramgoolam et le Parti Travailliste (PTr) » après ce jugement car il y va de l’argent des contribuables. Il a aussi pris pour exemple Dev Virahsawmy qui a claqué la porte des rouges en fin de semaine dans le sillage du jugement rendu dans l’affaire Betamax.

Le ministre du Commerce rappelle que le «communiqué du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) mardi dernier explique que son bureau a avisé le Commissaire de police qu’une enquête approfondie peut être initiée sous la Public Procuremebnt Act». Il dit toutefois noter que le leader du PTr, Navin Ramgoolam, continue de défendre le contrat Betamax pour le transport des produits pétroliers entre l’Inde et Maurice.

Selon Ashit Gungah, «Navin Ramgoolam est en train de dérailler et paniquer». Il estime que les arguments avancés par le leader des rouges après ce jugement démontre que ce dernier «essaie de défendre l’indéfendable». «Quelqu’un doit expliquer le jugement à Navin Ramgoolam», a lancé le ministre du Commerce.

«Pour quelles raisons Navin Ramgoolam a-t-il insisté pour qu’une compagnie mauricienne perçoive le contrat ? D’abord, a-t-il lu et compris le jugement ? La Cour suprême a conclu que le contrat est illégal. Je pense qu’on doit lui expliquer le jugement», a déclaré Ashit Gungah.

La Cour suprême a statué le vendredi 31 mai que le contrat Betamax pour le transport des produits pétroliers entre l’Inde et Maurice a été «alloué illégalement et en violation de la Public Procurement Act».

Selon la Cour suprême, il s’agit bien d’un contrat majeur qui a été alloué sans appel d’offres. La sentence arbitrale du centre d’arbitrage de Singapour et  condamnant la STC à verser Rs 4,7 milliards à la compagnie Betamax, a été donc annulée.

Bobby Hurreeram : « J’espère que les débats budgétaires font honneur au Parlement »
Quant à Bobby Hurreeram, il a déploré que «certaines personnes soient prêtes à tout pour embraser le pays». «Pendant que le Premier ministre abat un travail pour placer Maurice sur la carte du monde à quelques jours du Budget, il y a certaines personnes qui sont prêtes à tout pour embraser le pays», affirme-t-il.

Le Chief Whip du gouvernement dit espérer qu’il y aura «des débats d’idées qui feront honneur au Parlement» lors des prochains débats sur le Budget 2019-20.



Source link

Defi Media

Have something to say? Leave a comment:

Booking.com